France
Marches des Fiertés 2014
Société | 25.07.2012 - 12 h 07 | 7 COMMENTAIRES
Dans le Nebraska, une lesbienne retrouvée nue, ensanglantée et ligotée
Publié par
La victime, âgée de 33 ans, aurait été agressée à son domicile par 3 hommes masqués. Ils lui auraient gravé des insultes lesbophobes sur le corps avec un couteau.

Dans la nuit de samedi à dimanche, à Lincoln, la capitale du Nebraska, une femme de 33 ans aurait été agressée à son domicile par 3 hommes portant des masques. Ils se seraient introduits dans son domicile, l’aurait ligotée avec des attaches autobloquantes et lui aurait gravé des insultes lesbophobes sur le corps avec un couteau. Des insultes ont été taguées sur les murs de sa maison. La photo ci-dessus montre un graffiti disant: «On t’a trouvé, gouine». La victime était ouvertement lesbienne. Les hommes auraient ensuite versé de l’essence et jeté une allumette sur le sol. La jeune femme aurait réussi à ramper à l’extérieur de sa maison, jusque chez sa voisine. La voisine a déclaré avoir trouvé la victime en sang et nue à sa porte. «Je l’ai enveloppée avec une couverture, je l’ai faite rentrer chez moi et j’ai appelé les secours», a-t-elle rapporté.

La victime a été hospitalisée dimanche, puis elle est sortie dans la journée. Elle a demandé à ce que son anonymat soit préservé et serait actuellement hébergée dans un foyer d’urgence.

UNE VEILLÉE LE SOIR DE L’AGRESSION
Dès le dimanche soir, une veillée était organisée dans la ville. L’appel au rassemblement a circulé sur Facebook. Environ 500 personnes étaient présentes, selon Tyler Richard, le président de l’association LGBT locale Outlinc.

L’enquête policière est en cours, pour crime de haine (c’est-à-dire avec circonstances aggravantes parce que commis en raison de l’orientation sexuelle de la victime). Katie Flood, porte-parole de la police de Lincoln, a assuré que de «nombreux/ses inspecteur/rices» travaillaient sur cette affaire. Le maire de Lincoln, Chris Beutler, a lui déclaré que tout serait mis en œuvre «pour que justice soit faite».

L’association Human Rights Campaign (HRC) a qualifié cette attaque de «brutale» et d’«effroyable», et a alerté le FBI et le ministère de la Justice à propos du dossier. Elle a rappelé que l’État du Nebraska et l’État fédéral avaient des lois spécifiques concernant les crimes de haine, la loi fédérale étant la loi dite Matthew Shepard.

UN AMENDEMENT CONTRE LES DISCRIMINATIONS CONTESTÉ
Cette agression arrive alors que se tient dans la ville un débat sur «l’amendement de l’équité». La mesure, approuvée par le conseil municipal de Lincoln en mai dernier, prohibe la discrimination à l’emploi et au logement en raison de l’orientation sexuelle ou de l’identité de genre. Mais les opposant-e-s à cet amendement ont obtenu assez de signatures à leur pétition pour que la mesure ne soit pas effective avant une validation populaire par référendum. La date du référendum n’est pas encore fixée.

Au moins 2 autres veillées sont prévues en soutien à la victime et contre les agressions qui visent les LGBT en général: une aura lieu ce mercredi soir à Lincoln, organisée par une Église, et une autre se tiendra jeudi à Omaha, la capitale économique du Nebraska.

Photo Gawker

soutien yagg

Print This Post
 
LES réactions (7)
  • Par Sophisticket 25 juil 2012 - 13 H 15
    Avatar de Sophisticket

    Ca fait vraiment froid dans le dos, y a pas de mots pour décrire l’horreur qu’on a fait subir à cette femme.
    Je suis choquée :/

     
  • Par mands 25 juil 2012 - 13 H 22
    Avatar de mands

    Une agression qui fait froid dans le dos.
    Il est temps que les opposants à l’égalité de droit (ici la discrimination à l’emploi et au logement) comprennent que leurs attitudes et propos « légitiment » l’homophobie (on peut remplacer cela par racisme, islamophobie ou antisémitisme) aux yeux des plus faibles d’esprit, des plus radicaux et des plus violents. Quand des leaders politiques ou religieux, sous des dehors respectables, tiennent des propos homophobes, ils érigent les bûchers que les fous allumeront.

     
  • Par Klav' 25 juil 2012 - 13 H 50

    Eh ben, tu m’étonnes que malgré l’actu les américains refusent toute notion de gun control quand t’as des gens qui rentrent chez toi pour te faire subir ce genre de trucs… On croirait un film d’horreur façon Hostel…

    Heureux qu’elle s’en soit tirée quand même, j’espère qu’elle s’en remettra.

     
  • Par nileju 25 juil 2012 - 19 H 59
    Avatar de

    Y a beaucoup d’agression dans ce genre en ce moment, c’est inquiétant.

     
  • Par Milkyway 26 juil 2012 - 1 H 13
    Avatar de Milkyway

    Ce monde est fou ! :(
    @sophisticket ton avatar fait aussi froid dans le dos :)

     
  • Par Damia 26 juil 2012 - 2 H 09
    Avatar de Damia

    C’est…
    Inqualifiable quoi…

     
  • Par mands 26 juil 2012 - 12 H 12
    Avatar de mands

    La recrudescence des agressions est alarmante en effet.
    En Belgique, sur deux semaines, il y en a eu trois relatées par la presse dont un assassinat pour motifs homophobes.
    C’est une situation qui me semble très paradoxale.
    En effet, la Belgique est un pays très ouvert (mariage, adoption, 1er ministre gay, …) et il n’y pas de leader agressivement opposé aux droits octroyés à la communauté LGBT. Les opposants (en public) sont d’ailleurs très rares. Je me demande si dans mon pays, ce n’est pas l’attention portée aux agressions homophobes qui est plus grande et si elles ne sont pas passées dans l’opinion publique d’inconnues ou accessoires à atteintes graves aux personnes (comme la xénophobie). La répression pénale a d’ailleurs évolué dans ce sens. La police aussi a bien évolué (voir ASBL rainbow cop).
    Ne devrait-on donc pas voir en Belgique une augmentation toute relative des agressions homophobes liée à une plus grande attention portées à ces agressions car contraire au sens de la société et au fait que ces agressions sont plus facilement dénoncées par les victimes ?
    Mais peut-être fais-je preuve d’angélisme en voyant la société évoluer dans le bon sens.

     
  • Vous devez être connecté pour poster un commentaire.

    Aucun message ne correspond à vos critères de recherche.