France
People, Société | 20.07.2012 - 15 h 18 | 0 COMMENTAIRES
Pas de fast-food homophobe pour l’acteur Ed Helms
Publié par
L'acteur de «Very Bad Trip» boycotte Chick-fil-A, une chaîne de fast-food finançant notamment des groupes religieux homophobes: «Vous avez perdu un fan»

Sur Yagg, on vous parle souvent des vegan trop-sympas-trop-drôles-trop-sexys, mais vous parle-t-on suffisamment des carnivores gay-friendly?

Ed Helms, qui incarnait Stu, le loser de l’amour dans les films Very Bad Trip 1 et 2, ou l’hilarant Andy dans The Office, a fait savoir qu’il allait boycotter Chick-fil-A, une chaîne de fast-food américaine, dans la veine de KFC: «Chick-fil-A n’aime pas les homos? Trop dommage. Ça me tue de penser à ce qu’ils font aux poulets gays! Vous avez perdu un fan», a twitté l’acteur.

C’est une interview du PDG de la chaîne, Dan Cathy, à Baptist Press, reprise par le Huffington Post, qui a motivé sa décision. Mais la réputation anti-gay de Chick-fil-A ne date pas d’hier. En effet, entre 2003 et 2008, Chick-fil-A aurait généreusement versé plus d’un million de dollars au Marriage & Family Legacy Fund, à la National Christian Foundation, ou encore à Focus On The Family, des organisations religieuses militant notamment contre l’égalité des droits.

Aux États-Unis, la politique des restaurants Chick-fil-A est tout à la gloire de Dieu, comme le démontrait le magazine Forbes, en 2007. «Pas besoin d’être chrétien pour travailler à Chick-fil-A, mais on vous demande de baser votre entreprise sur les principes bibliques parce qu’ils fonctionnent», déclarait alors S. Truett Cathy, le fondateur du fast-food.

Le tollé qu’ont soulevé les déclarations de Dan Cathy ont poussé la compagnie à publier un communiqué selon lequel Chick-fil-A traite «chaque personne avec honneur, dignité et respect, quelles que soient ses croyances, sa race, ses opinions, son orientation sexuelle ou son genre.» Tout en assumant l’application de principes bibliques à la gestion de l’entreprise, qui la rendrait plus solide. Elle promet à l’avenir de «laisser le débat sur le mariage des couples de même sexe au gouvernement et à l’arène politique».

Photo Capture

Print This Post
Avatar de Maëlle Le Corre
Publié par
Journaliste de Yagg.
Autres articles | Profil | Compte Twitter
 
LES réactions (0)

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.

Aucun message ne correspond à vos critères de recherche.