France
Société | 12.07.2012 - 16 h 30 | 1 COMMENTAIRES
États-Unis: Des personnalités lancent un comité de financement des candidat-e-s «pro-lesbiennes»
Publié par
La championne de tennis Billie Jean King et l'actrice Jane Lynch font partie du comité, qui porte le nom de LPAC.

Des militantes lesbiennes viennent de lancer un comité d’action politique (PAC) pour financer les campagnes des candidat-e-s pro-lesbiennes aux élections fédérales et locales aux États-Unis.

Laura Ricketts, la première lesbienne propriétaire d’un club de baseball de la Major League, les Chicago Cubs, fait partie du bureau consultatif du comité, qui porte le nom de LPAC. Le groupe de pression, présidé par l’héritière du pétrole Sarah Schmidt, a pour but de «donner une véritable place aux lesbiennes à la table» des décisions.

LPAC soutiendra des candidat-e-s qui défendent des dossiers importants «pour les lesbiennes et leurs familles», que ces candidat-e-s soient «démocrates ou républicain-e-s, hommes ou femmes, gays ou hétéros». Les valeurs défendues incluent «la fin du traitement discriminatoire envers les LGBT et leurs familles, la protection de l’accès à la liberté reproductive et à des soins de santé de qualité, et l’avancement de la justice sociale, raciale et économique pour tou-te-s les Américain-e-s».

Parmi les personnalités qui soutiennent ce comité, on trouve l’actrice Jane Lynch et la championne de tennis Billy Jean King.

LPAC compte bien jouer un rôle de poids dans les élections à venir. Le 6 novembre prochain aura lieu l’élection présidentielle, mais aussi des élections législatives ainsi que des sénatoriales partielles et des élections locales.

Tammy Baldwin, élue démocrate du Wisconsin à la Chambre des représentant-e-s ouvertement lesbienne, est candidate à un siège au Sénat. Selon l’agence AP, elle fera sans doute partie des récipiendaires des fonds levés par LPAC. Ci-dessous, son clip de campagne (dans lequel elle s’engage à défendre «la classe moyenne» contre «Wall Street») et son clip de participation à la campagne contre le harcèlement homophobe It gets better. Aux côtés de Barney Frank, elle y raconte son coming-out dans un journal local. Si elle était élue, Tammy Baldwin deviendrait la première sénatrice des États-Unis ouvertement lesbienne.

Si vous n’arrivez pas à voir la vidéo, cliquez sur A Progressive Fighter for Wisconsin

Si vous n’arrivez pas à voir la vidéo, cliquez sur LGBT Equality Caucus: It Gets Better

LPAC est un super-PAC, c’est-à-dire un comité d’action politique qui peut soutenir un-e candidat-e sans aucune limite financière. Les opposant-e-s à ce type de structure estiment qu’ils renforcent le rôle de l’argent dans la campagne électorale.

Via AfterEllen.

Print This Post
 
LES réactions (1)
  • Par JanisBing 13 juil 2012 - 11 H 07
    Avatar de

    J’ai un souci avec leur usage de l’expression ‘women’s rights’ :/ C’est cissexiste, ca suppose que toutes les femmes ont un utérus, et les femmes uniquement… ‘Reproductive rights’ c’est quand même plus inclusif

    Signaler ce commentaire

     
  • Vous devez être connecté pour poster un commentaire.

    Aucun message ne correspond à vos critères de recherche.