Selon les activistes de All Out, la loi anti-gay qui devait être votée en Ukraine (lire Ukraine: La loi anti-gay pourrait être adoptée aujourd’hui) hier vendredi 6 juillet ne l’a pas été. L’organisation y voit le signe que sa mobilisation a payé:

« À la dernière minute les parlementaires ukrainiens l’ont retiré de l’agenda. La pression a fonctionné. Nos 120 000 signatures, nos centaines d’appels téléphoniques, les manifestations et le travail acharné des activistes en Ukraine ont porté leurs fruits. Nous n’aurions pas pu le faire sans votre soutien. »

La loi 8711, qui devait être discutée, prévoyait de rendre illégales toutes actions visant à lutter contre les discriminations dont sont victimes les LGBT.