Égalité des droits, Homoparentalité, Mariage | 02.07.2012 - 12 h 56 | 0 COMMENTAIRES
  • jean-françois copé

Jean-François Copé est opposé à l’ouverture du mariage aux couples homosexuels

Publié par
En avril 2010, Jean-François Copé demandait «le temps de la réflexion» sur l'ouverture du mariage et de l'adoption aux couples gays et lesbiens . Un peu plus de 2 ans ont passé, et son avis est fait: il est contre.

jean-francois cope grand jury rtl lci le figaroEn avril 2010, Jean-François Copé demandait «le temps de la réflexion» sur l'ouverture du mariage et de l'adoption aux couples gays et lesbiens (lire Jean-François Copé sur le mariage et l’adoption: «J’y étais hostile. Aujourd’hui, je ne sais plus»). Un peu plus de 2 ans ont passé, et son avis est fait: il est contre.

C'est ce qu'il a affirmé hier, dimanche 1er juillet, au lendemain de la Marche des Fiertés LGBT, lors du Grand Jury RTL-LCI-Le Figaro. «C'est un débat extrêmement difficile, a déclaré le secrétaire général de l'UMP. À l'UMP, nous avons refusé d'ouvrir cette possibilité dans le projet que nous avons présenté. Nicolas Sarkozy lui-même était sur cette ligne, considérant -et je suis sur cette ligne aussi- que notre société connaît aujourd'hui beaucoup de tensions et que ce débat, générerait beaucoup de tensions, nécessitait d'être traité dans des périodes plus apaisées. Je ne suis pas du tout fermé au débat, et d'ailleurs un certain nombre de mes ami-e-s ont exprimé sur ce point qu'ils étaient ou qu'elles y étaient favorables, et c'est des positions qui sont respectables.»

Votera-t-il contre le projet de loi qui sera déposé par le gouvernement, conformément à l'engagement 31 de François Hollande? «On va d'abord attendre de voir quel est le texte proposé, parce que j'appelle (sic) votre attention sur le fait que le gouvernement a annoncé que ce texte n'arriverait qu'en 2013 (…).» Selon les différentes déclarations des membres du gouvernement, et, auparavant, de l'équipe de campagne de François Hollande, le dépôt du texte est prévu à la rentrée pour un vote au plus tard au printemps 2013.

Relancé par Jean-Michel Apathie sur sa position personnelle, Jean-François Copé répond:

«Mon opinion, elle est de ne pas être favorable à cela, parce que je pense qu'aujourd'hui, le débat est un débat très complexe, qui engage aussi la réflexion sur la famille. Vous savez aussi que derrière la question du mariage homosexuel (sic) se pose la question de l'adoption. Et sur tout cela, j'ai exprimé un certain nombre de réserves et d'interrogations (…)»

«Il ne peut pas y avoir d'un côté les intelligents qui ont compris tout avant les autres et les idiots qui ne comprennent rien, s'est-il agacé. Je demande qu'on ne caricature pas. Il me semble que c'est un sujet sur lequel les positions des uns et des autres doivent être respectées. (…) Je suis favorable à ce qu'il y ait équité des droits. Je pose en revanche la question du mariage comme étant une réflexion sur la famille, sur la question de l'adoption, et il me semble que là-dessus, on ne peut pas caricaturer ni stigmatiser ceux qui n'ont pas le même point de vue.»

Photo TF1/LCI

Print This Post
Photo du profil de Judith Silberfeld
Publié par
Cofondatrice et rédactrice en chef de Yagg.
Autres articles | Profil | Compte Twitter
 
LES réactions (0)

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.