France
Société | 30.06.2012 - 15 h 41 | 12 COMMENTAIRES
Les associations LGBT reçues au Quai d’Orsay sur les questions de droits humains
Publié par
«Je ne ménagerai ainsi aucun effort pour lutter contre la stigmatisation et les violations graves des droits de l’Homme dont sont victimes les personnes LGBT partout dans le monde», a par ailleurs affirmé Laurent Fabius, ministre des Affaires étrangères.

Une réunion organisée jeudi 28 juin au Quai d’Orsay sur la question des droits des LGBT et de la dépénalisation de l’homosexualité a fait apparaître des différences d’approche entre les associations. À cette réunion étaient présentes l’Inter-LGBT, le Comité Idaho, Amnesty International et l’International Lesbian and Gay Association (Ilga).

SI Louis-Georges Tin, président du Comité Idaho, souhaite que la France se saisisse au plus vite et porte une résolution à l’ONU, d’autres ne vont pas dans ce sens. «Il est important que l’Afrique du Sud reste porteuse de cette résolution, même si cela implique que cela prenne plus de temps. Il ne faut pas l’en dessaisir, les pays du Sud doivent être des moteurs dans ce processus pour ne pas renforcer les clivages», explique ainsi Nicolas Gougain, porte-parole de l’Inter-LGBT qui était présent lors de ce rendez-vous. Il rappelle notamment que ces réunions entre le Quai d’Orsay et les associations sont des rendez-vous récurrents qui permettent de suivre les actions de la France en matière de droits humains:

«Par l’action des ambassades à l’étranger, la protection des défenseur-e-s des droits humains, la France contribue déjà à sauver des vies», affirme-t-il.

LAURENT FABIUS RAPPELLE «L’ENGAGEMENT PERMANENT DE LA FRANCE»
Suite à cette réunion, les militants du Comité Idaho ont fait savoir qu’ils poursuivraient leur grève de la faim. «En l’état actuel des choses, le Comité Idaho dénonce l’attitude du Quai d’Orsay, qui traite avec désinvolture, mépris, voire avec cynisme les engagements du président», selon un communiqué de presse de l’association.

À la veille de la Marche des Fiertés de Paris, le ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius a tenu à rappeler «l’engagement permanent de la France dans la lutte contre les violations des droits de l’Homme et des libertés fondamentales fondées sur l’orientation sexuelle et l’identité de genre»:

«Je ne ménagerai ainsi aucun effort pour lutter contre la stigmatisation et les violations graves des droits de l’Homme dont sont victimes les personnes LGBT partout dans le monde. (…) Je veillerai à ce que la France continue à soutenir les efforts déterminés des défenseurs des droits de l’Homme et des ONG, dont la mobilisation est fondamentale dans ce combat».

Photo Chatsam

 

 

Print This Post
Avatar de Maëlle Le Corre
Publié par
Journaliste de Yagg.
Autres articles | Profil | Compte Twitter
 
LES réactions (12)
  • Par François 01 juil 2012 - 0 H 32

    Là, j’avoue que j’ai un peu de mal à comprendre l’attitude du comité IDAHO.

     
  • Par Edouard Lambert 01 juil 2012 - 0 H 32
    Avatar de Edouard Lambert

    Je rêve? Laisser le leader sheep à l’Afrique du Sud? Un pays très instable au niveau LGBT puisque le nord est homophobe et le sud gayfriendly. C’est surréaliste, on va encore attendre 10 ans pour que tout ça s’arrange, dix ans de vies brisées ou supprimées!

    Bravo à l’Inter-LGBT qui joue au même jeu que le gouvernement, celui de l’attente et de la peur. Peur de quoi? Que la fête pour l’ouverture du mariage soit dérangé par les cris de ceux qui agonisent ou qui croupissent en prison? ça me révolte: faire une gay pride merveilleuse en étant aussi hypocrite. Bon après tout, les positions de l’Inter-LGBT a toujours été chelou, on se rappelle des critiques lors du mariage de Bègles, du refus à la filiation, du refus de la création de la journée IDAHO, de la déclaration à l’ONU par Rama Yade et maintenant, la même chose avec la Résolution. On pourrait vite confondre cette asso « LGBT » avec un groupe intégriste vu ses positions.
    Courage à LGT et les autres dans leurs combats et dans leurs grève, je suis de tout cœur avec eux.

     
  • Par Klav' 01 juil 2012 - 1 H 19

    Si ce sont les pays « blancs » qui obligent les pays « noirs » à modifier leurs lois à l’encontre des LGBT (qui sont encore souvent associés à une tare apporté par les européens lors de la colonisation), je comprends que ça passe mal remarque…

     
  • Par marcel 01 juil 2012 - 3 H 45

    Oui je pense que les lesbiennes de France regarderons l’inter lgbt
    de façon peut être différente car en matière de lutte contre l’homophobie la lesbophobie ou la transphobie il y a du travail en afrique du sud les année Mandela ne sont plus devant monsieurs dame …un petit exemple de traumatisme des lesbiennes d’afrique du sud justement exprimé par Geneviève Garrigos présidente d’Amnesty International France.

    Observe-t-on des différences entre les homosexuels hommes et femmes, entre gays et lesbiennes ?

    29/06/2012 Geneviève Garrigos présidente d’Amnesty International France: Dans de nombreux pays, les relations entre hommes sont interdites par la loi. Mais, dans ces sociétés, leurs législateurs, n’ont même pas imaginé que deux femmes puissent avoir des relations sexuelles, donc il n’en est pas fait mention dans les textes.

    Nous savons que des pratiques intolérables, effroyables ont cours. Par exemple, il y a de nombreux cas de viols collectifs de femmes qui préfèrent les femmes, en Afrique du Sud, pour les réformer, les remettre dans le droit chemin.

    http://www.jolpress.com/article/amnesty-international-garrigos-amnesty-international-fiere-de-lutter-contre-homophobie-discrimination-genre-sexe-gay-lesbienne-trans-liberte-dopinion-781636.html?cron_key=kqPNn7kM12kb6cWw_lu9Dy4AZrPVEka6zb-8YZzlVEA&qt-acp_homepage_top=1

     
  • Par marcel 01 juil 2012 - 4 H 08

    A oui il y a des meutres quotidien d’homosexuels en Afrique du sud le dernier le 14 juin ,pourquoi ne pas demandé a l’iran de présenté une résolution de dépénalisation sur la peine de mort par exemple ?
    Afrique du Sud – un Gay assassiné dans le nord de Cape le 13/06/2012
    Un homme de 23 ans gay à Kuruman, dans la province de Northern Cape, a été assassiné ce week-end passé, suite à une dispute au sujet de sa sexualité et le genre apparence. Selon le groupe Cap Legbo Nord, Thapelo Makutle a été attaqué à son lieu de travail dans le district de John Taolo Gaetsewe le vendredi. L’organisation a déclaré qu’il y avait un argument lié à « sa sexualité et l’homosexualité ». Ses agresseurs deux sont soupçonnés d’avoir suivit à la salle où il a vécu et le samedi lui couper la gorge. Ils ont laissé son corps sous une couverture, comme s’il dormait. Makutle, qui a identifié à la fois comme gay et transgenre, a été bénévole pour Legbo Northern Cape. Il a récemment participé à la région de Kimberley en Afrique et le Festival Gay Lesbienne, était connu comme une reine de beauté nommée reine Bling et a récemment été couronnée Miss Gay Kuruman. « C’est tellement triste. Je ne peux pas décrire la douleur que nous ressentons en ce moment, « Shaine Griqua, directeur de Legbo Northern Cape, dit Mambaonline. « Nous avons perdu un jeune et talentueux, homme gai qui a été ouverte pour savoir qui il était. Les derniers jours ont été comme un nuage sombre.  » Il a dit qu’aucune…

     
  • Par marcel 01 juil 2012 - 4 H 10

    Re suite :
    Il a dit qu’aucune arrestation n’a encore été faite dans le cadre de l’assassiner. Il a exprimé sa frustration devant le manque de soutien pour les personnes LGBT dans le Northern Cape et a noté que les crimes motivés par la haine sont à la hausse dans la province.

    « Nous avons récemment eu une lesbienne poignardé à trois reprises dans un bar parce qu’ils ont dit qu’elle devrait être une femme et non un homme. Elle a choisi de ne pas porter plainte parce qu’elle ne voulait pas de sa famille impliqués « , a déclaré Griqua.

    « Le gouvernement n’est pas intéressé à ce problème», at-il ajouté.

    Legbo Northern Cape et d’autres groupes se réuniront mercredi pour concevoir une campagne de sensibilisation sur l’attaque brutale Makutle.

    Les funérailles du jeune homme se tiendra le samedi à Kuruman

    http://www.mambaonline.com/article.asp?artid=7050

     
  • Par Phan Bigotte 01 juil 2012 - 4 H 27

    Pourquoi ne pas vouloir laisser le leader sheep à l’Afrique du Sud et ainsi éviter de renforcer les clivages avec les pays hors occidentaux ?
    il est bien utile que la France se saisisse au plus vite et porte elle-même cette résolution à l’ONU à la demande de M. Louis-Georges Tin. En plus, l’accélération serait ainsi obtenue à la suite de sa grève de la faim ( comme l’exemple victorieux de Ghandi ? )
    Et c’est cette année même, que M. Louis-Georges Tin devrait recevoir le Prix Nobel de la Paix…
    ( Même dans le cas que la résolution ne serait ne pas adoptée par une majorité de pays : ce sera pas de sa faute d’avoir tenté de le faire… )
    :::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::
    « LOUIS-GEORGES TIN
    Un intellectuel engagé pour la diversité… »
    (…) « Intellectuel connu et reconnu, il s’est notamment illustré par ses prises de position contre l’homophobie et contre le racisme (…)
    (…) « Ses livres ont été traduits dans de nombreuses langues, son engagement a été salué et récompensé dans de nombreux pays. Son action a changé la donne dans la lutte pour les Droits de l’Homme, en France et dans le monde » (…)
    =====>
    http://www.republiqueetdiversite.fr/cariboost_files/Louis-Georges_20Tin_20Dossier_20de_20presse1.pdf
    :::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::

     
  • Par Stéphane Martinet 01 juil 2012 - 16 H 42
    Avatar de Stéphane Martinet

    En France ns ns apprêtons à voter mariage et dispositions favorables à l’homopatentalité. Des lois antidiscriminatoires existent. Et pourtant on continue à connaître des actes homophobes qui vont jusqu’au meurtre. Alors pourquoi la France serait-elle plus qualifiée que l’Afrique du Sud ? Les deux pays sont dotés d’arsenaux exceptionnels au regard de la majorité des pays de l’ONU. Donc ni l’un ni l’autre ne sont mieux qualifié. Il reste qu’à mon sens il est plus profitable qu’un pays africain porte ce texte car en ces matières nombre de pays de ce continent sont homophobes et pour le coup législativement… Que la France se joigne, qu’elle accompagne, qu’elle co-initie mais qu’elle laisse le leadership à l’A du S. Je fais confiance à Fabius qui a toujours été en pointe sur les q LGBT lorsqu’il était en situation d’agir. Je l’ai personnellement vécu. Et qu’on ne me rétorque pas le sang contaminé : c’est un autre sujet !

     
  • Par gin 02 juil 2012 - 10 H 41
    Avatar de gin

    Quand je vois des comparaisons ironiques avec l’Iran je me dis que certains ici n’ont pas compris la portée que pourrait avoir une résolution portée par l’Afrique du Sud: oui il a de très graves problèmes d’homophobie dans ce pays (viols correctifs etc). Cependant l’homosexualité n’y est pas condamnée par le gouvernement et le mariage est ouvert aux couples homos.
    Je comprends Klav’ et l’Inter-LGBT: cette résolution va servir à quoi si les pays concernés s’en foutent? Si il y a plus de chances que les pays homophobes adoptent cette résolution car portée par « un des leurs » (un pays du Sud), même si tardivement, alors peut-être que ça vaut plus le coup que de porter une résolution immédiatement par un pays du Nord mais dont personne ne va rien en avoir à foutre (du genre « encore des blancs qui nous imposent leur truc, néo-colonialisme, homosexualité maladie de blanc/occidentaux bla bla »), et donc ne sera pas du tout respectée.
    Bref je comprends les positions de l’Inter-LGBT, il faut plus s’appuyer sur les gens du Sud, car à force de tout faire trop entre gens du Nord et à imposer cela aux gens du Sud, on s’expose à des rejets encore plus forts. La collaboration entre les deux est indispensable. Voir une résolution adoptée rapidement que par des pays déjà gay-friendly, c’est tout de même moins utile que de la voir adopté tardivement mais avec en plus quelques pays assez homophobes dans le lot.

     
  • Par Mayanne 02 juil 2012 - 12 H 16
    Avatar de Mayanne

    @ Edouard Lambert : petit détail dans cette discussion effectivement importante :
    « Laisser le leader sheep à l’Afrique du Sud » = le mouton leader ? je ne pense pas que cela soit exactement ce que tu voulais dire :)

     
  • Par marcel 02 juil 2012 - 14 H 46

    Les demandeurs d’asile africains ayant fui leur pays pour échapper aux préjugés contre l’homosexualité sont loin de trouver une vie rêvée en Afrique du Sud, seul pays du continent qui leur accorde en principe exactement les mêmes droits que les hétérosexuels, selon une étude publiée mardi.

    « Il semble y avoir un fossé persistant entre les rêves et les attentes que les réfugiés nourrissent en venant en Afrique du Sud et leur vécu sur place », constate l’étude réalisée à partir d’entretiens par l’association Passop (Peuple contre la souffrance, l’oppression et la pauvreté).

    « Ils arrivent avec de grands espoirs et des rêves, qui pour beaucoup ne sont toujours pas comblés. Ils s’attendaient à une vie meilleure en Afrique du Sud, libre de toute homophobie ou crimes haineux, mais ce n’est pas le cas », ajoute l’étude, dont l’échantillon de 25 entretiens montre que 90% de ces réfugiés sont sans travail et se sentent en insécurité à cause de leur sexualité.

    Les townships, quartiers dortoirs et désargentés, sont considérés comme ultra-dangereuses, et la communauté noire ou métisse comme très intolérante, à quoi s’ajoute la xénophobie ambiante.

    L’Afrique du Sud reconnaît en théorie l’homosexualité comme pouvant justifier le statut de réfugié, mais les mauvaises expériences sont monnaie courante, les demandeurs se heurtant à des questions stigmatisantes ou inappropriées durant la procédure, et seulement 14 ont sollicité l’asile pour cette raison…

     
  • Par Phan Bigotte 07 juil 2012 - 5 H 28

    .
    « Louis-Georges Tin, 38 ans et des rondeurs, n’a jamais entrepris de régime. »
    “- Pas la motivation”.
    « L’idée d’entamer une grève de la faim lui a été soufflée par les Grands Hommes. »
    “- J’ai pensé à Gandhi, Martin Luther King. Ils ont fait ça quand leur cause était désespérée.”
    (…)
     » En 12 jours, Louis-Georges Tin a perdu 12 kilos et quelques illusions. »
    “- Je suis déçu. On a eu très peu de couverture médiatique cette fois. J’ai appelé l’AFP, ils m’ont expliqué qu’ils attendaient toujours 7 jours avant de publier leurs dépêches sur les grèves de la faim. Ca fait 12 jours, toujours pas de dépêche… et on me dit que la journaliste qui gère ces questions est en vacances.”
    « Au téléphone, Louis-Georges Tin est resté courtois – toujours ; et il a ri jaune. »
    « - On est dans une course contre la montre. »
    « Calmement, il explique son plan. »
    (…)
    ======>
    Lire l’article en entier :
    Portrait d’un militant en voie de radicalisation.
    ======> ======>
    http://www.lesinrocks.com/2012/07/06/actualite/louis-georges-tin-lobbyiste-gay-et-radical-11276523/
    ::::::::::::::: ::::::::::::::: ::::::::::::::: :::::::::::::::

     
  • Vous devez être connecté pour poster un commentaire.

    Aucun message ne correspond à vos critères de recherche.