Santé
Marches des Fiertés 2014
Santé, VIH | 28.06.2012 - 16 h 10 | 17 COMMENTAIRES
La fellation: Quels risques? Quelle prévention?
Publié par
«Tu suces?», c'est le titre explicite d'une série de trois dépliants du Kiosque qui s’adresse aux Hommes ayant des relations sexuelles avec des Hommes.

La fellation reste le sujet de préoccupation n°1 des gays par rapport à la transmission du VIH et des Infections sexuellement transmissibles. La fellation, donnée ou reçue, présente des risques. Cependant, la plupart des enquêtes montrent que l’immense majorité des gays et des hommes ayant des relations sexuelles avec des hommes n’utilise pas de préservatif pour cette pratique.

UNE APPROCHE LUDIQUE ET DIRECTE
Le Kiosque Info Sida a choisi une approche directe et ludique pour répondre aux questions que posent inlassablement les gays rencontrés par ses animateurs de prévention.  Le premier des trois dépliants, réalisé avec le soutien de l’Inpes, mêle messages de prévention et quizz, et vous dit tout sur le virus HPV, responsable des condylomes. Une IST fréquente mais mal connue. À suivre, un dépliant sur la syphilis et un autre sur la blennorragie.
Il faut savoir que mal diagnostiquées et traitées, certaines IST peuvent avoir des conséquences graves sur votre santé et qu’elles sont une porte d’entrée pour le VIH, qui se soigne mais ne se guérit toujours pas.

Pour lire le dépliant du Kiosque, téléchargez-le en PDF.

Print This Post
 
LES réactions (17)
  • Par nileju 28 juin 2012 - 18 H 07

    Sucer du plastique, c’est trop glamour !

     
  • Par Red 28 juin 2012 - 23 H 22
    Avatar de Red

    Mieux vaut sucer du plastique que des IST !

     
  • Par babar 29 juin 2012 - 0 H 34
    Avatar de babar

    Ce n’est pas le vih qu’on peut chopper par la fellation mais la syphilis. Le vih ne s’est jamais transmis par une fellation. Que ceux qui prétendent le contraire m’apportent la preuve scientifique ! La syphilis oui. Et une syphilis mal traitée peut entraîner des conséquences bien plus fâcheuses que le vih.

    Qu’on arrête de vouloir faire de la prévention contre tout en agitant systématiquement le spectre du vih. Cela n’a pour conséquence que de stigmatiser les séropos un peu plus et n’est pas efficace pour empêcher les contaminations, notamment chez les jeunes HSH, ni la propagation des autres IST !

    Et Christophe Martet qui a travaillé avec Eric Favreau de Libération devrait y penser…

     
  • Par HegartyZ 29 juin 2012 - 0 H 36
    Avatar de HegartyZ

    « Le vih ne s’est jamais transmis par une fellation. »

    Des sources ?

     
  • Par babar 29 juin 2012 - 0 H 55
    Avatar de babar

    @ hegartyz
    Des sources scientifques qui prouvent le contraire ? Si tu les as, produis-les !
    Mais médicalement, ça ne tient pas ! Et mes sources sont elles in vivo d’après une catastrophe minière qui s’est produite en 1906…

     
  • Par Abobo 29 juin 2012 - 1 H 00

    « Le vih ne s’est jamais transmis par une fellation »
    OO et en quoi médicalement ça ne tient pas?!

     
  • Par Christophe Martet 29 juin 2012 - 9 H 17
    Avatar de Christophe Martet

    Tous les actes sexuels ou il y a échange de fluide, ou des muqueuses sont en contacts avec ces fluides, où du liquide séminal du sperme ou des secrétions vaginales sont en contact avec le sang peuvent être des pratiques à risques. Depuis le début des années 80, toute la littérature médicale est remplie de données scientifique sur les risques de transmission en fonction des pratiques. Un risque faible ne veut pas dire qu’il nexiste pas. Et les seropos qui affirment avoir été contamine-e-s par fellation, j’en connais trois dans mon entourage, ne sont pas des affabulateurs.
    Mais je rappelle que le propos de ces dépliants est principalement d’informer sur les IST.

     
  • Par wilfrid pavageau 29 juin 2012 - 14 H 20

    En tant que médecin généraliste , je vois actuellement un nombre non négligeable de patients et d’amis devenir porteur du VIH par la fellation. Je ne peux généraliser bien sûr. Mais il semblerait qu’une fellation  » gorge profonde  » soit plus a risque . Et que, de plus, se faire sucer est plus à risque que sucer . C’est ce que les experts disent actuellement.
    Il s’agit de faire attention aussi quand on est fumeur par exemple.
    Le risque n’a jamais été nul .
    Enfin , n’oublions pas que c’est tjs la rencontre d’un système immunitaire et d’un virus. Et que si on a tendance a tomber malade facilement ( angine, rhino, etc… ) ou des IST facilement , il faut faire très très attention à la fellation.
    Si vous avez un partenaire qui est en pleine séroconversion, et ne le sait donc pas encore, avec un virus très actif et 10 millions de copies , il y a un risque non négligeable. Je pense que l’augmentation du nombre vient de là .

     
  • Par Spyro 29 juin 2012 - 18 H 09
    Avatar de Spyro

    Wilfrid Pavageau : « Et que, de plus, se faire sucer est plus à risque que sucer . C’est ce que les experts disent actuellement. » Euh… Euh…. Comment est-ce possible ? ils se basent sur quoi ? Oo

    Sinon, moi, il y a un truc qui me choque dans ce dépliant c’est le fait que les condylomes se soignent très mal et reviennent fréquemment. Si on brule au laser (un urologue), les condylomes ne reviennent pas ! Ils ne reviennent que dans le cas où on a oublié de traiter une zone (qui sert de foyer de réinfection). par exemple si on brule ceux sur le gland, la verge mais qu’on oublie ceux dans l’urêtre.

     
  • Par Damia 29 juin 2012 - 18 H 13
    Avatar de Damia

    D’accord. Mais question de très grande importance : «Est-ce que sucer c’est tromper ?»

    Désolée, je connais la sortie…

     
  • Par joe 29 juin 2012 - 20 H 17

    . « Et que si on a tendance a tomber malade facilement ( angine, rhino, etc… ) ou des IST facilement , il faut faire très très attention à la fellation. »
    c trop flippant et même si on le sait on va continuer à sucer sans capote, pas vrai?… il y a qqs années- moins de 10 ans- les infirmièrEs d’un hopital publique où on pratique les test HIV me disaient catégoriquement que par la fellation on ne peut pas transmettre le VIH, des médecins aussi me l’ont dit. J’ ai lu dans le magazine tétu -moins de 10 ans pareil- que par la fellation on ne peut pas transmettre le VIH.
    depuis 5 ans environ cette parole est de plus en plus mise en doute. (par le magazine Tétu aussi d ailleurs) Avec certains conseils comme; ne vous brosser pas les dents avant de sucer une queue. (risque de saignement de gencive, micro plaie dans la bouche qui peut etre en contact avec le virus)
    bon c’est saoulant quand y a beaucoup d incertitudes pour un sujet aussi actuel, qui peut répondre à ces renseignements de base ? on dirait que ça avance pas très vite.

     
  • Par joe 29 juin 2012 - 20 H 18

    @ Damia, ta question est so 90 :-)
    est ce que sucer c’est contaminer ? :-(

     
  • Par nileju 29 juin 2012 - 20 H 33

    @red je suis désolé mais je ne sucerais jamais du plastique de toute ma vie tant pis pour les risques.

     
  • Par loran 29 juin 2012 - 21 H 42

    Ce n’est pas que ça avance pas très vite, c’est que ça évolue !

     
  • Par Jfq89 30 juin 2012 - 11 H 28
    Avatar de Jfq89

    Le risque dépend de plusieurs conditions… la fellation en-soi n’est pas très risquée par rapport au VIH… quasi aucun risque (mais bon on ne peut jamais parler de risque zéro en médecine,) !

    Le risque survient surtout en fait lors de l’éjaculation, ou alors sinon si vraiment le mec mouille beaucoup beaucoup…! C’est simplement le fait de prendre en bouche, et pas comme on pense souvent juste d’avaler, qui est risqué !

    Après le risque varie selon plusieurs facteurs…la pratique (les gorges profondes étant plus risquées car le larynx est plutôt fragile et en mettant de la mouille dessus c’est pas top top), l’état de ta bouche (il vaut mieux éviter de sucer quand on a des aphtes, les gencives irritées, coupures… et éviter de manger des chips, des pommes, ou de se brosser les dents quelques heures avant…!), et de l’état de contamination du mec… s’il vient juste de se faire contaminer, il a énormément de virus dans le sang et le sperme… et du coup il est très contaminant…! Alors qu’un mec séropo, sous traitement, avec une quantité de virus indétectable à la mesure… le risque de contamination est quasi nul…!

    Un grand ponte su VIH disait aisni… « C’est moins risqué de sucer un mec séropo sous traitement efficace plutôt qu’un mec qui te jure que son dernier test était négatif ! »

     
  • Par joe 01 juil 2012 - 5 H 19

    @jfq89 Merci!
    mais sérieusement c’est juste impossible de demander à un mec si son dernier test était négatif. (je précise je parle d un contexte précis comme les lieux de drague à l extérieur) En plus un mec ne t avertit pas forcément avant de jouir et/ou ne pense pas à se retirer.
    quelle impasse!!!!!

     
  • Par Le Kiosque 02 août 2012 - 14 H 47

    Bonjour,

    En réponse (tardive) à Spyro, ce sont les condylomes (symptômes) qui sont traités et non le HPV (le virus).
    Le virus restant présent dans l’organisme il est possible que les condylomes récidivent au bout d’un certain temps, le plus souvent dans la même zone, d’où l’importance d’examiner régulièrement la zone qui était infectée pour s’assurer qu’il n’y ait pas de récidive.

    Nous tenons également à préciser que cette série de brochures traite principalement des IST (en l’occurrence le HPV pour la N°1) mais également du VIH. Nous indiquons bien évidemment que le meilleur outil de prévention est le préservatif mais nous précisons également qu’il est possible de réduire les risques si l’on n’utilise pas de préservatif pour la fellation. De plus nous rappelons l’importance du recours régulier au dépistage du VIH mais également des IST.

    Enfin, il est important de souligner que si le risque de transmission du VIH par fellation est faible, il n’est pas nul, notamment si l’un des partenaires ignore sa séropositivité à VIH et est en pleine primo-infection (période où la charge virale est particulièrement élevée).

    Etre bien informé c’est pouvoir mieux se protéger mais aussi prendre soin de soi et soin des autres.

     
  • Vous devez être connecté pour poster un commentaire.

    Aucun message ne correspond à vos critères de recherche.