Gay Pride | 26.06.2012 - 13 h 31 | 9 COMMENTAIRES
Lesbian & Gay Pride: retour sur les marches d’Auxerre, Caen, Berlin, Thessalonique, New York…
Publié par
Des applaudissements à Auxerre, des crachats et des œufs à Thessalonique…

La première Lesbian & Gay Pride d’Auxerre aura été une belle réussite. Entre 250 et 300 personnes se sont réunies samedi 23 juin pour marcher dans les rues de la ville de l’Yonne en scandant «Homos, hétéros: égalité!». «C’est un très bon résultat, estime Stéphane Corbin, président de la Coordination Interpride France (CIF). La marche s’est très bien déroulée».

Ce n’était pourtant pas gagné d’avance. Le Front National avait en effet voulu «empêcher» la Pride, à quoi s’étaient ajoutées des difficultés d’organisation, si bien que la marche avait été annulée, puis autorisée à nouveau, grâce à l’intervention de la CIF.

Samedi, le FN était absent des rues d’Auxerre; quant à certaines difficultés logistiques, elles ont parfois été déjouées par les marcheur/euses: «La réservation de la sono avait été annulée avec la marche. Quand la marche a été autorisée à nouveau, le matériel n’était plus disponible, explique Stéphane Corbin. Finalement, cela a eu un bénéfice inattendu car le cortège n’en était que plus animé, des jeunes sont venu-e-s avec un porte-voix». Des militant-es d’autres villes (Dijon, Paris, Angers, Marseille…) étaient venu-es prêter main forte aux Icaunais-es, comme les militant-es bisexuel-les de Bi’Cause ou les communistes de Fièr-e-s et révolutionnaires.

«Tout s’est très bien passé, renchérit Philippe Durand de l’association organisatrice Agir ensemble contre les discriminations 89. L’accueil a été très bon. Les gens applaudissaient au passage du cortège!»

Quelques bémols cependant: l’absence des élu-e-s et des syndicats, et une soirée des fiertés qui a attiré peu de monde. «Nous ne sommes pas rentré-e-s dans nos frais, alors nous lançons un appel aux dons», annonce Philippe Durand. Le message est passé.

Le reportage de France 3:

Si vous n’arrivez pas à voir la vidéo, cliquez sur Gay Pride d’Auxerre — 23 juin 2012

Lesbian & Gay Pride réussie également du côté de Caen ce samedi. Environ 800 personnes se sont réunies dans les rues de la ville pour la seule Pride de Normandie, Rouen n’ayant pas organisé de marche cette année. Sur son site, l’association organisatrice, la Maison des Diversités – Centre LGBT de Normandie, a publié un billet pour remercier tou-tes les participant-es de la marche, par exemple les étudiant-es LGBT de Melting Pomme. Colette Gissot et Gilles Deterville, adjoint-es au maire de Caen, étaient également présent-es.

Bruno Wiel était là aussi, six ans après son agression. Il raconte à Yagg: «Cette gay pride se déroulait à la fin d’une semaine de manifestations organisée par les associations. Mardi 19 avait lieu une soirée théâtre puis débat sur l’homophobie organisé par Melting Pomme: soirée riche en émotion car durant la pièce se déroule une violente agression homophobe». Bruno Wiel, aujourd’hui installé dans la région, tient à saluer «le travail des petites associations locales». «Les homosexuel-le-s existent et vivent très bien en province», ajoute-t-il. Dans un entretien au quotidien régional Ouest-France, il a également fait le point sur sa situation. Aujourd’hui invalide, il souhaite se consacrer à aider les autres victimes de crimes homophobes et leurs familles, et a l’intention d’écrire un livre pour «rétablir la vérité» sur son agression et sa vie.

Comme à Auxerre, une première gay pride avait lieu à Thessalonique, la deuxième ville de Grèce, située au nord-est du pays. Ioanna, une Française expatriée en Grèce, a écrit à Yagg pour raconter la marche: «Il y a encore 3 mois on pensait être à peine 200. Plus la date arrivait et plus nous avons été soutenu-e-s par différentes organisations (assos LGBT d’Athènes et de Macédoine, groupes politiques de gauche, assos étudiantes et de migrant-e-s) pour arriver finalement à 3000 participant-e-s!».

«Le chef de l’Église (orthodoxe) avait appelé publiquement à l’opposition quelques jours avant. Un œuf a été jeté sur le maire (mais sans le toucher) pendant son discours, puis d’autres sur les LGBT. La police a fait une barrière autour de nous pour retenir les opposant-e-s au début de la marche même si nous n’avons pas échappé aux crachats ni aux insultes, mais le reste de la marche à été sans encombres! Un grand succès pour cette première gay pride dans un pays encore très en retard à cause d’une Église très présente…». L’agence AP donne un récit similaire à ce témoignage, avançant cependant un chiffre de 400 participant-es.

Si vous n’arrivez pas à voir la vidéo, cliquez sur Thestival gay

Énorme succès pour la marche de Berlin: selon l’AFP, 700000 personnes ont participé à la parade de Christopher Street Day (CSD, le nom de la Pride outre-Rhin) cette année. La marche a été ouverte par Klaus Wowereit, le maire ouvertement gay de Berlin. Dans le cortège, on pouvait trouver un portrait satirique de Vladimir Poutine et Dmitri Medvedev à la manière de Pierre et Gilles, et un portrait du scientifique britannique condamné pour homosexualité Alan Turing, dont on fête le centenaire ce mois-ci.

Comme nous l’annonçait Céline Jayrome Robinet sur son blog Yagg Ich Bin Ein Berliner Queer, la Transgenialer CSD se veut une alternative à la marche principale. La marche, antifasciste et féministe, appelait à la résistance contre «la marchandisation», l’ «(homo)nationalisme» et la pathologisation des personnes trans’ et intersexes. Les manifestant-es ont notamment appelé à la libération du groupe punk féministe russe Pussy Riot et à celle de Cece McDonald, une jeune femme trans’ afro-américaine incarcérée pour avoir tué un de ses agresseur/euses. Autre slogan aperçu dans la marche: «C’est pas toi qui est moche, c’est la société!». L’artiste brésilien Paulo Belzebitchy était là aussi. Environ 3000 personnes étaient présentes.

Si vous n’arrivez pas à voir la vidéo, cliquez sur Paulo Belzebitchy at Transgenialer-CSD 2012

«Nous sommes 150000!» ont crié les organisateur/ices de la gay pride de Rome samedi. «Nous voulons tout!»: tel était le slogan officiel de la marche. «Nous voulons les mêmes droits que les hétéros», a expliqué un manifestant au journal Il Messagero. Autre revendication, la lutte contre les agressions homophobes, qui sont plus fortes et plus virulentes à Rome que dans le reste du pays, d’après Aurelio Mancuso de Equality Italia. Comme un pied de nez au machisme ambiant, deux hommes vêtus du maillot bleu de l’équipe italienne de football se sont donné un baiser devant les caméras, un ballon à la main.

Le mouvement «catholique politique» Militia Christi avait organisé une contre-manifestation en marge du cortège, dénonçant «la vulgarité et l’irrévérence» de la Pride et «l’irresponsabilité» des pouvoirs publics, qui auraient autorisé une manifestation «qui promeut une vision de la sexualité objectivement contraire à la dignité de la personne dans le véritable sens de l’affectivité humaine».

De l’autre côté de l’Atlantique, au moins 4 villes des États-Unis faisaient leur gay pride ce week-end. À New York, Chicago, Minneapolis et San Francisco, les Dyke Marches, ou «Marches des Gouines» en français, ont eu lieu samedi, et les marches des fiertés dimanche.

À Manhattan, on fêtait le premier anniversaire de l’ouverture du mariage aux couples de même sexe par l’État de New York. Le gouverneur Andrew Cuomo, le maire de New York Michael Bloomberg et la conseillère municipale Christine Quinn, venue avec son épouse Kim Catullo, ont ouvert la marche avec les Sirènes, un groupe de motardes lesbiennes. Le slogan du défilé était «Partage l’amour», et Cyndi Lauper était la marraine de la marche, rapporte également l’agence AP. Les partisan-es LGBT de Barack Obama n’ont pas hésité à prêcher auprès des marcheur/euses en faveur de la ré-élection du président, écrit le New York Times.

Un cortège lié au mouvement Occupy Wall Street a lui insisté sur le fait que «Stonewall était une émeute».

Si vous n’arrivez pas à voir la vidéo, cliquez sur June 24 2012 #OccuPride NYC – Occupy Wall St

Le soir, l’Empire State Building brillait aux couleurs de l’arc-en-ciel:

850000 personnes sont venues assister au défilé de la 43e gay pride de Chicago, d’après les chiffres de la municipalité. Le Chicago Tribune rapporte que la marche a été ouverte par le gouverneur de l’Illinois Pat Quinn et le maire de la ville Rahm Emanuel, tous deux membres du Parti démocrate. Les groupes religieux avaient été mis à l’honneur. Un groupe d’ «allié-e-s mormon-e-s» était présent, et un pasteur baptiste, Michael Weasley, a déclaré: «Qui que vous soyez… Nous ne vous aimons pas malgré ça. Nous vous aimons à cause de ça». Des propos éloignés de ceux du cardinal de Chicago, qui avait comparé les participant-e-s à la Parade aux membres du Ku Klux Klan.

À San Francisco, des milliers de participant-es ont également participé à la Pride. À Minneapolis samedi, la Dyke March et la Trans March ont pour la première fois uni leurs forces, avec pour slogan l’appel à la libération de CeCe McDonald.

Enfin, à Chennai, en Inde, avait lieu la 4e édition de la Marche Arc-en-ciel de la Fierté LGBT. Le dossier de la dépénalisation de l’homosexualité est toujours en instance à la Cour Suprême du pays.

Photo Facebook GayPride Auxerre

Print This Post
 
LES réactions (9)
  • Par bruno.wiel 26 juin 2012 - 13 H 43
    Avatar de bruno.wiel

    l’article de ouest france devrait etre en ligne demain : evidement ils ne vont pas mettre gratuitement le quotidien du jour en vente gratuitement en ligne! je peux vous adresser le scan que j’ai mis sur mon facebook : merci d avoir parlé de la GP de Caen : à mettre en avant le travail d’Alice Bebin, présidente de la maison des diversitées qui regroupe plusieurs asso locales.

    Signaler ce commentaire

     
  • Par bruno.wiel 26 juin 2012 - 13 H 47
    Avatar de bruno.wiel

    l’article de Ouest France est ici : http://www.caen.maville.com/actu/actudet_–Six-ans-apres-l-aggression-j-ai-repris-confiance-_fil-2177383_actu.Htm

    Signaler ce commentaire

     
  • Par Conservatoire des Archives et des Mémoires LGBT 26 juin 2012 - 15 H 28

    […] « Dans un entretien avec le quotidien régional Ouest-France (non disponible sur le site) » […]
    ====>
    Le Conservatoire des Archives et des Mémoires LGBT
    référence tous les numéros des journaux, magazines, revues
    de la Presse grand public (régionale, nationale, internationale)
    et de la Presse spécialisée hors LGBT (notamment scientifique)
    qui ont mis en couverture des titres d’articles et/ou de dossiers
    sur les LGBT, le genre, le sexe, la sexualité et le sida…
    ====> ====>
    http://www.archiveshomo.info/archives/presse-diverse/straight.htm
    ::::: ::::: ::::: ::::: ::::: :::::
    Merci par avance de nous aider à actualiser cette collection
    [ les journaux sont tous conservés en entier (non dépecés) ]
    ====> ====>
    Académie Gay & Lesbienne
    Boîte Postale n° 28
    94402 Vitry sur Seine Cedex
    ::::: ::::: ::::: ::::: :::::

    Signaler ce commentaire

     
  • Par Αθηνα 26 juin 2012 - 20 H 55
    Avatar de Αθηνα

    La gaypride de Thessalonique avait 3000 personnes présentes. Je fais partie d’une des deux associations qui l’ont organisé et nous avons eu la confirmation des chiffres hier soir à la réunion. C’est confirmé encore une fois sur ce site http://www.gaythessaloniki.com/
    Cependant la gaypride a été organisée sur deux soirées et une après midi. Effectivement, on peut dire qu’il y avait 400 personnes le soir pendant le concert officiel, mais la marche elle, avait bien 2500 personnes minimum. Je posterai demain sur youtube la vidéo non stop du cortège qui fait 4 minutes, il est évident que 400 est un chiffre impossible.

    Signaler ce commentaire

     
  • Par babar 27 juin 2012 - 2 H 40
    Avatar de babar

    Finalement, je me suis décidé. J’aurais deux destinations prioritaires cet été : la Tunisie et la Grèce. L’Egypte que j’adore est devenue récemment infréquentable. Mais je n’y resterai que quelques jours. Je veux aussi faire un petit tour en Andalousie et à Barcelone. Avec des compagnies comme Ryan Air, c’est très possible. Et avec mes trois mois de vacances… Et puis j’en ai un peu marre des séjours longs. Je finis par m’ennuyer. Au moins la crise met-elle un peu de piment. Je crois que je finirai par Berlin, histoire de remettre à jour meine deutsche Sprache avant que le ciel ne nous tombe sur la tête.

    Signaler ce commentaire

     
  • Par gwen 27 juin 2012 - 10 H 21
    Avatar de gwen

    BRAVO AUXERRE !! +1000000 !! :)))

    Signaler ce commentaire

     
  • Par joe 27 juin 2012 - 23 H 36

    euh babar on s’en fout, va tweeter ailleurs! :-/

    Signaler ce commentaire

     
  • Par Αθηνα 28 juin 2012 - 5 H 30

    Ici un lien de la pride de Thessalonique (à vous de juger combien de participants) ;)
    http://www.youtube.com/watch?v=pE5qIxCT6TI&feature=youtu.be

    Signaler ce commentaire

     
  • Vous devez être connecté pour poster un commentaire.