Dans une tribune sur Le Monde.fr, Georges Sidéris, président de Warning, estime que l’Éducation nationale est le maillon faible dans la politique de prévention. Face à l’urgence sanitaire que représente la hausse continuelle des nouveaux séropositifs chez les gays et les hommes ayant des relations sexuelles avec des hommes, il demande de «de mettre en place une véritable politique éducative pensée sur le temps long de la scolarité et faisant intervenir plusieurs types d’actions et d’intervenants».

À lire sur Le Monde.fr