C’est une interview du 16 juin dans le Times de Londres qui fait grand bruit outre-Manche. Ouvertement gay, le ministre conservateur de la Police Nick Herbert a accusé les dirigeants de l’église d’adopter une attitude «intolérante» et «très discriminante» dans leur réaction au projet d’ouvrir le mariage aux couples de même sexe en Grande-Bretagne.

M. Herbert, qui a un partenariat civil avec son partenaire Jason Eades depuis 2009, a exhorté l’Église d’Angleterre à être plus prudente dans la langue qu’elle utilise au sujet de la proposition. Il a déclaré au Times: «Je me considère comme un chrétien et je ne me suis jamais dans ma vie senti plus éloigné de l’Eglise qu’en ce moment.» L’avertissement du ministre intervient quelques jours après de nouvelles attaques de l’Église d’Angleterre et des évêques catholiques.

«TOUT N’EST PAS RÉGLÉ»
Dans la même interview, Nick Herbet est revenu sur son coming-out. «Je ne suis sorti du placard que tardivement. Vous vous dites que c’est la décision la plus difficile que vous pourriez jamais prendre, puis une fois que vous l’avez fait, vous vous sentez fort et vous vous demandez pourquoi c’était si difficile. Mais il y a encore des enfants victimes de harcèlement à l’école. Il y a encore une situation où aucun joueur de la Première ligue de football se sentent en mesure de sortir du placard. L’idée que tout est réglé est tout à fait fausse. Ça ne l’est pas.»

Merci à Stéphane pour nous avoir signalé cette information.