Encore un gros week-end de marches LGBT en France! Le point à Biarritz, Toulouse, Lyon, Strasbourg et Nice.

BIARRITZ
«Notre marche est peut-être une des plus petites de France, mais c’est une manifestation de visibilité très importante pour les lesbiennes, gays, bis et trans’ du Pays basque, expliquent à Yagg Xabier et Beñat de l’association organisatrice Les Bascos. Pour mémoire, l’évêque de Bayonne avait demandé l’interdiction de la Pride en 2009 en raison de la présence offensante des Sœurs de la Perpétuelle Indulgence! C’est dire le coté progressiste du coin!». À la veille des élections législatives, les marcheur-euses de la Lesbian & Gay Pride de Biarritz entendent être visibles dans la rue, et espèrent bien envoyer à l’Assemblée nationale un certain nombre de candidat-e-s LGBT-friendly le lendemain. «Ce serait une nouveauté ici!», glissent les militants. Après la marche (qui débutera à 16h), la danse. La fête commencera sur l’esplanade du phare, un haut lieu de la drague gay au Pays Basque, et continuera dans les établissements partenaires. Rendez-vous dès midi pour un pique-nique, sur l’esplanade du phare.

TOULOUSE
La ville sera plus rose que jamais ce samedi. La Marche des fiertés LGBT de Toulouse reprendra le slogan national («2012: l’égalité n’attend plus!») et fera entendre sa voix contre les discriminations liées à l’orientation sexuelle et à l’identité de genre. Le maire de la ville Pierre Cohen sera présent. «L’équipe municipale a tenu ses promesses d’ouvrir au début de cette année un superbe centre LGBT en plein centre-ville, situé au sein d’un Espace des Diversités et de La Laïcité», se félicite Michel Mégnin, le secrétaire de l’association Arc-en-Ciel Toulouse, interrogé par Yagg. Le ministre aux Anciens Combattants et candidat à la députation Kader Arif est également attendu à la marche samedi. La manifestation est le point d’orgue d’un Festival des Fiertés riche en événements culturels, militants et festifs, organisés notamment dans le nouveau centre LGBT. La journée de samedi commencera dès 10h au village associatif, et le rendez-vous pour la marche est donné à partir de 14h place du Capitole.

LYON
Quinze mille participant-e-s sont attendu-e-s samedi pour la 17e Lesbian & Gay Pride de Lyon. Parmi la foule, «la plus gay-friendly des ministres sera présente», annonce à Yagg David Souvestre, le président de l’association organisatrice, en parlant de Najat Vallaud-Belkacem, la ministre des Droits des Femmes et porte-parole du gouvernement. S’il se félicite de l’élection de François Hollande («Il s’est engagé sans aucune ambiguïté, avec clarté sur nombre des revendications que nous portons depuis longtemps»), le responsable associatif estime que le président de la République «reste en retrait sur certains sujets tels que la suppression des franchises médicales, ou une politique vis-à-vis des usagèr-e-s de drogue qui dépasse le tout-répressif, ou encore, pour les personnes trans’, la fin des pseudo-expertises interdites par les textes européens». Autant de questions sur lesquelles la marche entend peser. Le rendez-vous est fixé à 14 heures devant le lycée du Parc, dans le 6e arrondissement.

STRASBOURG
Même état d’esprit du côté de Strasbourg: «nous voulons exprimer de la joie, du plaisir pour toutes les avancées qui s’annoncent pour notre pays. Un Président peut tenir les promesses qu’il a faites. Nous serons présents pour veiller à ce que ses engagements soient respectés et tenus», explique à Yagg Soufiane Chouardi de Festigays, l’association qui organise la marche. Mais les enjeux sont également locaux: la marche est un jour clé pour la vie de la communauté. «Nous voulons relancer la vie LGBTI à Strasbourg, en partenariat avec le Centre LGBTI d’Alsace La Station», ajoute Soufiane Chouardi. Ils sont également internationaux: «De nombreux pays condamnent, emprisonnent et tuent encore ces personnes qui souhaitent vivre une vie libre et simple. Nous ne cautionnons pas ces actes de barbarie qui continuent pourtant d’être perpétrés», dénonce le responsable associatif.

NICE
On marchera aussi dans les rues de Nice, avec la Pink Parade – Marche des Visibilités Lesbiennes, Gay, Bi et Trans. Rendez-vous dès 16h à la Tête carrée pour un départ du cortège à 17h. Et pour la Pink Party, ce sera au High Club, à partir de minuit. Bon week-end à tou-te-s!