À Bordeaux, samedi 9 juin, près de 5000 personnes ont défilé dans les rues de la ville à l’occasion de la 17e Marche des Fiertés LGBT, rapporte le quotidien régional Sud-Ouest. Parmi elles, on pouvait trouver Michèle Delaunay, députée PS et candidate à sa propre réélection, Matthieu Rouveyre, conseiller municipal également socialiste, le député-maire écologiste de Bègles Noël Mamère, ou encore Fabien Robert, maire-adjoint de Bordeaux et membre du MoDem. À mi-parcours, Paul Vinot, étudiant à Sciences Po et militant LGBT, a déposé une gerbe à la mémoire des homos déporté-e-s, tandis que la foule respectait une minute de silence. Après ce moment de recueillement, la marche, qui allie fête et revendications, a repris de plus belle.

Le 9 juin également, plus de 2000 marcheuses et marcheurs étaient présent-e-s pour la 19e Marche des Fiertés LGBT de Rennes, rapporte Ouest-France. La manifestation s’est terminée par une «noz-pride», ou Nuit de la fierté.

Si vous n’arrivez pas à voir la vidéo, cliquez sur Rennes: 2 000 personnes à la marche des fiertés

En Croatie, le 9 juin, ce sont environ 500 personnes qui ont marché dans les rues de Split, une station balnéaire du sud du pays, sous haute surveillance policière. 900 agents ont encadré le cortège de la Gay Pride, s’interposant entre le défilé et environ 200 contre-manifestant-e-s, rapporte l’AFP. Le ministre de l’Intérieur et celle des Affaires étrangères ont participé à la Pride, tandis que le maire de la ville ne voyait pas la marche d’un très bon œil, relate aussi l’agence de presse. L’année dernière, les marcheur-euses avaient été agressé-e-s par des néo-nazi-e-s, si bien que les organisateur-ices de la Pride avaient décidé d’écourter la manifestation (lire: Une gay pride sous haute tension à Split). L’Église catholique reste très influente dans le pays.

En Israël, plus de 30000 personnes ont participé à la 14e édition de la Gay Pride de Tel Aviv, d’après les chiffres de la police locale. L’événement, qui a eu lieu vendredi 8 juin, était soutenu par la municipalité, qui entend bien attirer les touristes gays du monde entier (pour preuve, cette polémique autour d’un passage piétons arc-en-ciel mis en place «pour la photo», puis effacé). Des personnalités telles que l’ambassadeur des États-Unis Dan Shapiro ou la présidente du Parti Travailliste Shelly Yachimovich étaient de la fête, rapporte Le Monde.

Photo (Marche de Rennes) Gabriel Oliver Read Stark