LE TWEET DE LA SEMAINE
Sous les doigts de Martina Navratilova. Coup droit long de ligne bien frappé contre les opposant-e-s à l’ouverture du mariage à tous les couples. La championne aux 167 titres, toujours aussi militante, est en lice dans le trophée des légendes à Roland Garros. Elle joue en double avec Jana Novotna, championne de Wimbledon en 1998. Ces deux-là ont toujours la flamme. Victoire hier sur les Françaises Sandrine Testud et Nathalie Tauziat.

Traduction: «Contre le mariage de même sexe? C’est facile: n’en concluez pas. Nous non plus, nous ne voulons pas vous épouser :)»

Un autre tweet, une malicieuse nouvelle de Johnny Weir: à l’entraînement à Taipei, le patineur américain aurait besoin d’un peu plus de sommeil mais est ravi de passer une nouvelle journée «en collants». Que voici:

Johnny Weir en collants

LA PHOTO DE LA SEMAINE
Retour au tennis avec cette surface fraise tagada pink arborée par le court n°1, hier jeudi, pour le Ladies Day de Roland Garros, ainsi nommé parce que c’est le jour où se tiennent les deux demi-finales dames… disputées sur le court central (mais bon).

En avril, Terrains de Jeux était intriguée par ce choix ultra-cliché. Il n’empêche, le résultat est bluffant. Surtout avec autant de championnes sur le terrain. Celle qui n’est pas en tenue, c’est Chris Evert, championne de Roland Garros en 1986 au bout de l’un de ces matches épiques contre Martina Navratilova.

Journee femmes Roland Garros

LE PROFIL FACEBOOK DE LA SEMAINE
Celui d’Amélie Mauresmo qui salue l’excellent entretien publié hier dans L’Équipe:

«Aujourd’hui je voulais partager avec vous l’article de Julien Reboullet dans l’équipe du jour sur l’obsession. J’ai passé un long moment avec Julien à essayer d’expliquer mon mode de fonctionnement pendant mes années de joueuse professionnelle et je trouve le rendu très bien et surtout fidèle à la réalité de ma vie pendant une dizaine d’années!»

Le quotidien sportif a, en effet, consacré une page sur l’obsession du haut-niveau, de la gagne avec un entretien assez trempé d’Amélie. Le titre est évocateur: «J’étais autiste». La championne qui a été première joueuse mondiale raconte la raréfaction de l’air au sommet, cette obsession de la première place, de la perfection: «Cette quête ne s’arrête jamais tant qu’on n’a pas arrêté sa carrière. Même numéro 1, on n’est jamais arrivé dans sa tête», confie-t-elle, qui évoque aussi «la somme de détails qui devraient être mis bout à bout pour que cela soit impeccable, afin d’arriver à ce que je recherchais, la perfection qu’on arrive pas à toucher (…). Je trouve que pour moi, le tennis est devenu une obsession à 21 ans».

La tension vers une perfection qui intime de se coucher tôt, de manger bien: «Je n’ai jamais pensé que c’était trop, mais je comprends qu’on puisse penser ça. Je n’ai jamais eu pour autant l’impression de vivre comme une nonne». Et l’après? L’ouverture vers une autre vie. Dans l’évocation de cette nouvelle vie, Amélie explique voir «le champ des possibles», on sent ici de l’apaisement. C’est beaucoup.

LE MILITANT DE LA SEMAINE
Le footballeur professionnel ouvertement gay Marcus Urban demande à Angela Merkel de profiter de l’Euro qui commence ce soir pour donner un carton rouge au président du pays, Victor Yanukovych, pour protester contre le prochain vote d’une loi anti-gay, la loi 8711 et les atteintes aux droits humains (lire Ukraine: Vers une nouvelle loi anti-gay à l’approche de l’Euro 2012). La lettre, une nouvelle pétition de AllOut.org, demande à la chancelière allemande de presser le président ukrainien de dénoncer cette loi.

Les autorités françaises politiques ne seront, elles, pas du voyage. Elles boycottent l’Euro en raison de la détention de Ioulia Timochenko, ancienne Première ministre ukrainienne.

LE MÂCHI-MÂCHON DE LA SEMAINE
Et oui, l’Euro de football commence. Finale le 1er juillet… Avec la France ou non. Pour celle-ci, éléments de langage à retenir pour le mois qui vient: «image redorée» (ou pas); «Ribéry-Benzema/Benzema-Ribéry devant les buts», «défense un peu faible», «plein de confiance», «1998», «C’était mieux avant»…

  • Si l’idée de vous retrouver nez-à-nez avec des types qui courent en short derrière un ballon en lieu et place de votre série préférée vous désespère, prenez les choses comme cela:
  1. Une grande compétition de foot est un très bon moment pour changer de télévision. Les promos des grandes surfaces donnent le vertige. La clientèle n’est pas obligée de s’engager à regarder du foot;
  2. Les promos sur les softs et les bières sont tout autant sidérales. La clientèle n’est pas obligée de s’engager à regarder du football.

  • Si l’idée de retrouver l’Euro 2012 vous ravit, prennez les choses comme cela:
  1. Une grande compétition de foot est un très bon moment pour changer de télévision. Les promos des grandes surfaces donnent le vertige;
  2. Les promos sur les softs et les bières sont tout autant sidérales;
  3. Même les bretzels se transforment en ballons de foot. LE mâchi-mâchon de la compétition (ce n’est pas de la pub, c’est juste dingue).

LE POST DE LA SEMAINE
Sur le blog de Najat Vallaud-Belkacem. La ministre des Droits des femmes et porte-parole du gouvernement a posté son discours de félicitations aux Lyonnaises, championnes de France de football qu’elle a reçues, dimanche dernier, au lendemain de leur victoire (lire le post de la yaggeuse Caro). Les joueuses sont venues avec leur trois trophées, Coupe de France, Ligue des champions, championnat de France.

La ministre, lyonnaise, était visiblement aux anges et a eu des mots au diapason, ainsi ces lignes de l’allocution:

«On commence par marquer des buts le dimanche matin pour le plaisir, et on finit par penser au fond de soi qu’on pourrait réussir ailleurs, et faire le métier de ses rêves, même si on croit qu’il est réservé aux hommes. C’est ça la magie de votre triple victoire!  C’est ça que je voudrais voir tous les jours dans ce ministère: des femmes qui enfoncent les portes des lieux interdits aux femmes par la seule force de leur passion, de leur talent et de leur volonté.»

LA VIDÉO DE LA SEMAINE
Sur le site du Stade Toulousain, une magnifique tranche de rugby avec un résumé rock de la demi-finale contre Castres:

Si vous ne pouvez pas voir la vidéo ci-dessus, cliquez sur Demi-finale Top 14 Orange 2011 2012 Stade Toulousain – Castres Olympique

Finale demain soir au Stade de France pour espérer conserver le Bouclier de Brennus, le 19e de son histoire, contre Toulon qui n’a plus été champion de France depuis 1992.

LE COMING-OUT DE LA SEMAINE
Wade Davis, joueur de football américain, annonce dans un entretien à Outsports.com qu’il est homosexuel. Le joueur, qui a évolué aux Tennessee Titans, aux Washington Redskins et aux Seattle Seahawks est aujourd’hui en retraite sportive et confie qu’une partie de lui a été soulagée quand il a raccroché: «Ma vie pouvait commencer».

Aujourd’hui, Wade Davis travaille à New York au Hetrick-Martin Institute où il aide des jeunes LGBT. «Combien de gens peuvent vivre deux rêves, s’interroge-t-il. J’ai joué en NFL et maintenant, je peux participer à changer le monde.»

Un monde où un joueur de NFL en activité pourra faire son coming-out. Ainsi l’expliquait un ancien collègue de Wade Davis, LaVar Arrington: «Il faudrait être un héros pour sortir du placard dans ce sport». Plus généralement, un monde où plus personne ne devrait faire son coming-out.

Le ciel n’a pas de limites, les étoiles sont accessibles. Bon week-end.

Photos DR