Nicolas Noguier, le président et fondateur de l’association Le Refuge, qui a pour objet d’aider et d’héberger les jeunes victimes d’homophobie, a été reçu lundi 4 juin par l’équipe du Président de la République.

Pendant 45 minutes, Nicolas Noguier a échangé avec Pierre Besnard, chef de cabinet de François Hollande, et Constance Rivière, conseillère «institutions, société et libertés publiques» du Président.

«Nous avons abordé trois sujets, explique Nicolas Noguier à Yagg. D’abord, le taux de suicides élevés chez les jeunes homosexuel-le-s, bisexuel-le-s et trans’, qu’il faut traiter comme une véritable thématique de santé publique. Ensuite, la nécessité d’un hébergement pour les jeunes lesbiennes, gays, bis et trans’ sans domicile fixe et d’une formation des travailleurs sociaux à ces questions.» Le président du Refuge a également rappelé aux collaborateurs/trices de François Hollande l’engagement du candidat à créer une délégation interministérielle sur la question de la lutte contre l’homophobie: «Un interlocuteur unique faciliterait le travail», selon Nicolas Noguier.

«UNE PREMIÈRE PRISE DE CONTACT»
«Il y avait une grande écoute et une maîtrise du sujet de la part du cabinet du Président», souligne le responsable associatif. Pour autant, il ne s’agissait pas de mettre en place un plan d’actions concrètes. «Le but de cet entretien était avant tout d’établir une première prise de contact entre nous», précise Nicolas Noguier.

Prochain rendez-vous officiel? «Marisol Touraine, la ministre des Affaires sociales et de la Santé, devrait également nous recevoir ce mois-ci», confie-t-il.

Nicolas Noguier a par ailleurs reçu le 2 juin le Trophée du Jeune Citoyen Remarquable de la part de la Jeune Chambre Économique Française, pour son action au Refuge. Il entre ainsi en lice pour le trophée international Ten Outstanding Young Persons («Dix Jeunes Personnes Remarquables») qui sera remis en novembre à Taipei par la Junior Chamber International, une organisation de jeunes citoyens qui «œuvrent pour faciliter le développement de leurs cités et pays». Le prix récompense les personnes de 18 à 40 ans «qui excellent dans leur domaine et personnifient les hautes qualités de la jeunesse internationale».

Photo Eric Pouhier