Prévus depuis mars dernier, les mariages de deux couples de femmes devaient avoir lieu le 2 juin à la mairie de Piolenc, une petite ville du Vaucluse, devant Louis Driey, maire étiqueté UMP. Celui-ci avait déclaré à l’annonce de la cérémonie qu’il fallait «vivre avec son temps» et que «les mariages homos» n’étaient pas «l’apanage de Noël Mamère».

Mais il en sera finalement autrement: «D’un commun accord avec les deux couples, nous avions décidé que si Nicolas Sarkozy était de nouveau élu président, les cérémonies seraient maintenues, a expliqué un représentant du cabinet du maire à Yagg. Puisque c’est François Hollande qui a été élu, et que l’ouverture du mariage fait partie de ses engagements, il semblait inutile de faire ces mariages prématurément.» Les deux couples ont donc décidé de prendre leur mal en patience et d’attendre la véritable loi autorisant les couples de même sexe à se marier, comme l’a promis François Hollande.

Photo Véronique Pagnier