Ciné
Ciné, Festival de Cannes | 26.05.2012 - 22 h 48 | 5 COMMENTAIRES
«Laurence Anyways», de Xavier Dolan, remporte la Queer Palm 2012
Publié par
Quant à la Queer Palm du court métrage, nouveauté 2012, elle a été décernée à «Ce n'est pas un film de cow-boys», de Benjamin Parent.

La Queer Palm, le prix «LGBT, queer et décalé» qui récompense un film présenté au Festival de Cannes, toutes sélections confondues, a été décerné à Laurence Anyways, de Xavier Dolan, ce samedi 26 mai. Le jury était présidé cette année par l’actrice et productrice française Julie Gayet.

Laurence Anyways, troisième long métrage du jeune prodige québécois (après J’ai tué ma mère et Les Amours imaginaires), présenté à Un Certain Regard, raconte la transition d’une prof de littérature incarnée par Melvil Poupaud (lire: «Laurence Anyways», de Xavier Dolan: love story épique et atypique). La sortie en salles du film est prévue le 18 juillet prochain.

Si vous n’arrivez pas à voir la vidéo ci-dessus, cliquez sur Laurence Anyways: bande-annonce.

 Laurence Anyways succède à Kaboom, de Gregg Araki, et à Beauty, d’Oliver Hermanus, lauréats des éditions précédentes.

QUEER PALM DU COURT MÉTRAGE
Nouveauté: cette année, la Queer Palm récompensait également un court métrage. Ce n’est pas un film de cow-boys, de Benjamin Parent (présenté à la Semaine de la Critique), a ainsi reçu la Queer Palm du court métrage. Un très joli film dont Yagg vous disait le plus grand bien au moment de sa diffusion au sein de la Nuit gay de Canal+ en février dernier. L’histoire? Les toilettes d’une école. D’un côté deux garçons qui discutent du Secret de Brokeback Mountain, le «western pédé» vu la veille à la télé. De l’autre, deux filles qui parlent du père homo de l’une d’elles. De chaque côté, le poids des préjugés, mais aussi l’amitié et la difficulté à exprimer ses émotions.

[Mise à jour – 27/05/12 à 12h15] Suzanne Clément a reçu le prix Un Certain Regard de la meilleure actrice pour son rôle dans Laurence Anyways.

Print This Post
Avatar de Yannick Barbe
Publié par
Directeur de la rédaction de TÊTU
Autres articles | Profil | Compte Twitter
 
LES réactions (5)
  • Par SilentBrace 26 mai 2012 - 23 H 46
    Avatar de SilentBrace

    Signaler ce commentaire

     
  • Par Chris 27 mai 2012 - 4 H 14

    Il est pas indolent ce Xavier… Bravo à lui, j’ai hâte de voir son chef-d’oeuvre ;)

    Signaler ce commentaire

     
  • Par titane 28 mai 2012 - 23 H 52

    La Queer Palm est… queer, sans surprise.
    A savoir :
    Le long métrage c’est une histoire de trans.
    Le court métrage parle de gays.
    Où sont les lesbiennes ? Ah, j’oubliais, elles n’existent pas…

    Signaler ce commentaire

     
  • Par NecRubiKon 29 mai 2012 - 16 H 51
    Avatar de NecRubiKon

    Pauv’ bichette, t’as trop raison, ouais! il est bien connu que les histoires de gays, et SURTOUT, de trans font bien plus vendre que les histoires de nanas entre elles… Paies ta mauvaise foi!

    Et, même si elle est sans grande surprise, le film de Dolan a au moins le mérite d’avoir été très apprécié, et ce bien au-delà du public de la « Queer Palm », ce qui n’est pas une mince affaire – demandez à Christophe Honoré, par exemple.

    Ce qui est assez regrettable, c’est de se rendre compte, a posteriori,que sa déception de n’avoir pas été sélectionné en compétition officielle est compréhensible, parce que le film est visiblement plus légitime que bien d’autres qui ont eu cet honneur, quand on voit la tiédasse – au mieux – réception pour la plupart d’entre eux. Frémaux a clairement eu peur du caractère « trop marqué » du film…

    PS: Félicitations à Parent, qui méritait bien un prix aussi!

    Signaler ce commentaire

     
  • Par alban 29 mai 2012 - 17 H 08

    @titiane : Bin les lesbiennes sont en compétition officielle avec le film du Christian Mungiu. Des nonnes gouines en sélection, c’est tout de même pas si mal, non ?

    Signaler ce commentaire

     
  • Vous devez être connecté pour poster un commentaire.

    Aucun message ne correspond à vos critères de recherche.