Olivier Giroud TêtuUn bisou donné à son coéquipier Mathieu Debuchy dans le feu de l’action en février dernier, et hop! Olivier Giroud est sacré footballeur super sexy super super friendly. L’accession de son club, le Montpellier HSC, au titre de champion de France – pour la première fois de son histoire –, ajoute une couche de sexyness. Que son club soit celui de Louis Nicollin, habitué des dérapages homophobes, n’en ôte aucune, en revanche.

Olivier Giroud sera aussi désormais connu comme le premier footballeur à faire la Une de Têtu, dont les lecteurs l’avait déjà élu «footballeur le plus sexy de Ligue 1». Une distinction qui lui a valu de se faire chambrer par ses coéquipiers, raconte-t-il à notre consœur Myrtille Rambion, mais pas au point de l’empêcher d’accorder une interview au magazine gay, en kiosques aujourd’hui.

L’AFFAIRE DU «BISOU»
L’interview en vient à l’affaire du «bisou»: «J’ai l’habitude de le faire à Montpellier, simplement là, sur une photo qui a été prise sous un certain angle, ça porte à confusion. Mais je le lui ai bien fait sur la joue!», répond-il en souriant, répétant ce que lui et Mathieu Debuchy ont déjà explicité dans les jours suivant le match (voir Mathieu Debuchy: «Olivier Giroud m’a embrassé sur la joue»).

À part ça, Olivier Giroud a des amis gays, il a un psaume en latin tatoué sur le bras droit, il ne pense pas que Louis Nicollin ait «voulu faire offense à la communauté gay» mais dans le même temps estime qu’il faut «être cohérent dans les actes» (sur la Charte contre l’homophobie dans le sport), il est flatté d’être comparé à David Beckham et admire Brad Pitt. Ah, et il est à l’aise quand il s’agit de se faire photographier, et ça se voit.

Photos MHSC