Le 18 mai 2012, Rumi Missabu était l’invité du chorégraphe François Chaignaud pour une soirée performance, film et débat à La Ménagerie de Verre, à Paris.

DIVINE ET SYLVESTER
Rumi est l’un des rares survivants de la folle période des Cockettes, groupe mythique du début des années 70. Pendant deux ans et demi, les Cockettes, un groupe d’hommes la plupart gays et de femmes ont monté des spectacles extravagants qui ont fini par attirer la presse et les célébrités: Tina Turner, Truman Capote, Diana Vreeland, il fallait être vu avec les Cockettes, dont le style vestimentaire et les shows provocants symbolisaient cette ère de liberté sociale et sexuelle. Divine et Sylvester, qui feront ensuite une carrière internationale, ont été membres des Cockettes.

Rumi Missabu, dans l’entretien qu’il a accordé à Yagg, revient sur les débuts des Cockettes, sur leurs influences, entre Jean Genet et Édith Piaf en passant par la comédie musicale américaine…

Un entretien qui nous plonge au cœur d’une époque où tout semblait possible et où tout était permis.

Rumi Missabu sera aux Souffleurs, à Paris, ce samedi 19 mai 2012.