Hier, jeudi 17 mai, c’était la journée des passations de pouvoir et du premier Conseil des ministres. Mais c’était aussi la Journée mondiale de lutte contre l’homophobie, la transphobie et la biphobie, et le nouveau Premier ministre Jean-Marc Ayrault (ou tout au moins ses services) ne l’ont pas oublié.

«À l’occasion de la Journée mondiale de lutte contre l’homophobie, le Premier ministre a réaffirmé l’engagement du Gouvernement contre les violences et les discriminations commises à raison de l’orientation ou de l’identité de genre, indique un communiqué publié sur le portail du gouvernement. Le Gouvernement est déterminé à faire reculer les préjugés et à mettre un terme aux discriminations et aux violences. Il mettra en œuvre l’engagement du président de la République d’ouvrir le droit au mariage et à l’adoption aux couples homosexuels.»

Ce dernier point – le fameux engagement 31 de François Hollande –, Dominique Bertinotti, la ministre déléguée à la Famille, ne cesse d’y revenir depuis son entrée en fonction. Sur France Info tout d’abord (lire Dominique Bertinotti: «Chaque type de famille doit avoir les mêmes droits»), sur i>Télé, sur BFMTV (vidéo ci-dessous), sur France Soir. Elle a notamment rappelé le calendrier: début des discussions au Parlement à l’automne 2012, vote au printemps 2013.

Le pacs avait été porté par la Chancellerie, le dossier du mariage le sera-t-il par le ministère de la Famille? Ce serait logique, non?

Si vous ne pouvez pas voir la vidéo ci-dessus, cliquez sur Les premières mesures du gouvernement Ayrault

Autre dossier brûlant, sur lequel planchent le ministère de la Justice de Christiane Taubira et le ministère du Droit des femmes de Najat Vallaud-Belkacem: une nouvelle loi sur le harcèlement sexuel, pour combler le vide juridique laissé après l’abrogation de la précédente par le Conseil constitutionnel (lire notamment l’analyse de Maître Eolas).

Photos jmayrault / Frankycoco69