Bankable, de Mona Achache, à 20h40, sur Arte. Ne manquez ce téléfilm drôle et grinçant ce soir sur Arte! Faire une comédie sur l’argent et la crise, voilà un challenge pas facile-facile, mais ici amplement réussi.

Bankable suit les destins croisés de deux familles: l’une, riche, va devenir pauvre, et inversement pour l’autre. Le tout sous le regard machiavélique d’un banquier (l’impeccable Éric Guého, également coscénariste) qui semble tirer les ficelles de tout ce joyeux cirque… et qui s’en sort toujours à la fin. Crise, pouvoir d’achat, lutte des classes et peur du déclassement: Bankable brasse avec bonheur des thèmes on ne peut plus d’actualité, le tout rythmé par des dialogues qui font mouche – on pense parfois aux premiers films d’Étienne Chatiliez.

LA BOMBE OLIVIER BARTHÉLÉMY
Il faut saluer le talent des acteurs et des actrices: Bruno Todeschini (dont la verve comique, jusqu’ici sous-exploitée, est un petit bijou), Pascale Arbillot (toute en nuances dans son rôle de bourgeoise dépassée par les événements), mais aussi Olivier Barthélémy (à gauche sur la photo), la nouvelle bombe du cinéma français, dont la photogénie crève littéralement l’écran. On n’en est pas encore revenus…