Alors que les premiers résultats du premier tour de l’élection présidentielle créditent Marine Le Pen, la candidate du Front National, d’un score historique et élevé (aux alentours de 20% des voix selon les instituts de sondage), Act Up-Paris a décidé d’organiser une réunion publique pour «réagir à gauche».

«Si on fait les comptes des votes donnés à Le Pen, Sarkozy et Dupont-Aignan, ce sont 48 % des votant-e-s qui, pour une raison ou pour une autre, ont donné leur soutien à des partis qui prônent la haine des minorités, stigmatisent les malades, les étranger-e-s, les précaires, les LGBT, les drogué-e-s, les putes, les prisonnier-e-s, et tant d’autres. Or, nous en sommes», écrit l’association de lutte contre le sida dans un communiqué.

«Ces votes questionnent notre capacité à toucher l’opinion publique au sujet des combats que nous menons», poursuit l’association qui souhaite «en finir avec la droite extrême au pouvoir», tout en concédant qu’elle ne déborde «pas d’enthousiasme pour François Hollande, qui s’est avéré particulièrement imperméable à [ses] préoccupations et à [ses] combats».

MARDI, AU LOCAL DE L’ASSOCIATION
Elle invite le public à débattre au local de l’association (45, rue Sedaine, 75011 Paris), le mardi 24 avril, à 19h, afin d’«élaborer une éventuelle stratégie collective». Plus d’infos sur le site officiel.