Le Williams Institute, un organisme américain d’études et d’analyses sur les LGBT, révèle que 25 000 personnes trans’ pourraient être confrontées à des obstacles pour voter à la prochaine élection présidentielle en novembre 2012, voire à être dans l’incapacité de faire valoir leur droit de vote.

CONTRÔLES D’IDENTITÉ RESTRICTIFS
Les causes de ce constat viennent de nouvelles restrictions en matière de contrôle d’identité. Le rapport de Jody L. Herman montre que si les votant-e-s ne sont pas en mesure de présenter des papiers en ordre lors du scrutin, et plus précisément une photo correspondant à leur genre, leurs votes peuvent ne pas être comptabilisés. Ce même rapport montre que 27% des citoyen-ne-s américain-e-s trans’ n’ont pas de papiers d’identité en accord avec leur genre, quand 41% des trans’ n’ont pas mis à jour leur permis de conduire et 74% leur passeport américain. Il révèle enfin que les trans’ subissent des discriminations allant du harcèlement (41%) jusqu’à la violence physique (3%), au moment de présenter un document d’identité non conforme à leur genre. En novembre prochain, neuf États pourraient avoir mis en place cette nouvelle loi d’identification: la Géorgie, l’Indiana, le Kansas, le Mississippi, la Caroline du Sud, la Pennsylvanie, le Tennessee, le Texas, et le Wisconsin.

Pour lire l’étude, cliquez ici

Photo: Asdefgaheckel