France
Société | 17.04.2012 - 13 h 20 | 39 COMMENTAIRES
Présidentielle américaine: les trans’ privé-e-s de leur droit de vote?
Publié par
Une étude américaine révèle que les nouvelles lois d'identification pourraient empêcher les personnes trans' de voter dans certains États lors de l'élection présidentielle de novembre 2012.

Le Williams Institute, un organisme américain d’études et d’analyses sur les LGBT, révèle que 25 000 personnes trans’ pourraient être confrontées à des obstacles pour voter à la prochaine élection présidentielle en novembre 2012, voire à être dans l’incapacité de faire valoir leur droit de vote.

CONTRÔLES D’IDENTITÉ RESTRICTIFS
Les causes de ce constat viennent de nouvelles restrictions en matière de contrôle d’identité. Le rapport de Jody L. Herman montre que si les votant-e-s ne sont pas en mesure de présenter des papiers en ordre lors du scrutin, et plus précisément une photo correspondant à leur genre, leurs votes peuvent ne pas être comptabilisés. Ce même rapport montre que 27% des citoyen-ne-s américain-e-s trans’ n’ont pas de papiers d’identité en accord avec leur genre, quand 41% des trans’ n’ont pas mis à jour leur permis de conduire et 74% leur passeport américain. Il révèle enfin que les trans’ subissent des discriminations allant du harcèlement (41%) jusqu’à la violence physique (3%), au moment de présenter un document d’identité non conforme à leur genre. En novembre prochain, neuf États pourraient avoir mis en place cette nouvelle loi d’identification: la Géorgie, l’Indiana, le Kansas, le Mississippi, la Caroline du Sud, la Pennsylvanie, le Tennessee, le Texas, et le Wisconsin.

Pour lire l’étude, cliquez ici

Photo: Asdefgaheckel

Print This Post
Avatar de Maëlle Le Corre
Publié par
Journaliste de Yagg.
Autres articles | Profil | Compte Twitter
 
LES réactions (39)
  • Par Lev 17 avr 2012 - 13 H 59
    Avatar de Lev

    Si je ne me trompe pas, les «nouvelles restrictions» (strict photo id dans le texte) correspondent à peu près à ce qui se fait en France dans les communes de plus de 3500 habitantEs (demande d’une pièce d’identité avec photo) depuis des années (et qui sera appliqué dimanche). Du coup, ça concerne pas que la présidentielle américaine…

     
  • Par Maëlle Le Corre 17 avr 2012 - 15 H 02
    Avatar de Maëlle Le Corre

    @Lev
    En effet, les trans’ français-e-s devront présenter leur carte d’identité dimanche et risqueront peut-être d’avoir à se justifier si leur photo ne correspond pas. Cependant, leur vote sera pris en compte, alors que dans le cas des 9 États appliquant cette nouvelle mesure, les voix de ces citoyen-ne-s pourraient ne pas être prises en compte, puisqu’elle seront comptées comme un vote provisoire (« provisional ballot ») en attendant de présenter un document d’identité conforme sous certains délais.

     
  • Par ambre 17 avr 2012 - 15 H 12
    Avatar de ambre

    La solution ? Le vote par procuration simplifié ,sur le net par le candidat que l’on soutient.

     
  • Par Lev 17 avr 2012 - 16 H 09
    Avatar de Lev

    @Maëlle Le Corre:
    « Cependant, leur vote sera pris en compte »

    Ben, je suis pas sûre que si les gens du bureau de vote sont obtus et continuent à douter de l’identité de la personne, ils la laisseront voter… Enfin j’en sais rien, mais j’ai lu/entendu pas mal de témoignages de personnes trans qui, par exemple, s’étaient déjà vues refuser de se voir remettre un colis ou une lettre recommandée à la Poste (y compris après explication) du coup je vois pas trop pourquoi ce serait plus coulant dans un bureau de vote ?

    (Par contre effectivement si y’a une boite prévue pour les gens pour qui les papiers posent problème, j’imagine que c’est plus facile d’envoyer chier quelqu’un)

    (Après la revendication «Je veux pouvoir choisir de ne pas me marier», à quand «Je veux pouvoir choisir de ne pas voter» ? :o) )

     
  • Par Alexandra75 aujourd'hui - 1 H 15
    Avatar de

    J’ai cette chance d’avoir fait mon Acte de Notoriété, d’avoir une carte d’identité en conformité, et une carte électorale faisant apparaître ma « nouvelle » identité en accord avec les deux pièces précédemment citées. Mais… J’ai lutté telle une lionne pour tout obtenir. Et mon combat est loin d’être fini. Je continue. J’espère bien arriver à quelque chose d’intéressant… Je ne désespère pas, et j’ai même plutôt bon espoir. Peut-être arrivera-t-on à avoir des droit naturels ? En tout cas, j’œuvre dans ce sens, et cela réussit pour l’instant plutôt bien… Je précise que je ne me suis jamais écartée de la loi. Là tient la force de ma démarche actuelle.

     
  • Par venceslas aujourd'hui - 4 H 08
    Avatar de venceslas

    Je soutiens toujours en général toujours les droits LGBT mais je dois avouer que ce problème de discordance entre la sex adopté et la pièce d’identité officielle je ne peux pas être d’accord avec cette minorité LGBT.

    Les trans choisissent d’adopter ou non le sexe qui les définit et ce sex définit leur identité et je pense que leur papier d’identité devraient suivre or je ne crois pas ce que ce soit possible sans aller jusqu’au bout et changer de sexe.

    Si dans la vie de tous les jours un homme s’habille en femme mais sans pour autant vouloir changer de sexe, pourquoi ne pas faire une pièce d’identité avec une photo à jour? Je ne sais pas par contre si cela est vraiment possible!?

    Une autre solution serait (pour les élections) d’avoir recours à une procuration… c’est bête oui mais tellement plus simple ;)

     
  • Par ambre aujourd'hui - 7 H 18
    Avatar de ambre

    @venceslas .. Allez ! Inventons la CNI électronique avec un bouton qu permette de changer le genre choisi quand on le veut. Mais attention les soirs de carnavals de ne pas trop boire, et de bien choisir, La police fera des contrôles et vous serez punis à rester dans le genre choisi pour la circonstance.

    Pour la procuration il faut aller au commissariat avec les papiers d’identités. Rewind tape.

     
  • Par venceslas aujourd'hui - 7 H 41
    Avatar de venceslas

    @ambre, j’étais sûr ne pas me faire comprendre car ce sujet est délicat.

    Pour ceux qui s’habillent en femme ou vice-versa sans changement de sexe, je ne pense pas qu’il soit très difficile de changer de look pour quelques formalités administratives qui ne sont pas journalières.

    Pour la procuration par exemple, il n’est pas difficile de revêtir un look similaire à la pièce d’identité je pense…

    Encore, je ne suis pas du tout en train de juger… bon courage à ceux qui font face à ce problème quand même…

     
  • Par Alexandra75 aujourd'hui - 7 H 49
    Avatar de

    En France, les papiers d’identité doivent refléter la réalité quant à la photo. L’Etat est tenu de refaire gratuitement la carte d’identité dès lors que la photo ne représente plus la personne. Maintenant, « si dans la vie de tous les jours un homme s’habille en femme »… C’est assez bizarre… Je ne crois pas qu’une seule personne transidentitaire se perçoive telle que décrit…
    Par ailleurs, c’est faire complètement fi de la période transitoire où on ne permet pas à la personne l’intégration dans son genre (pas sexe) cible alors que tout dans son apparence reflète ce genre-cible. C’est d’ailleurs là que nous sommes le plus souvent vulnérables et victimes de discrimination car nos papiers d’identité, même avec photo modifiée, trahissent notre intimité. Certaines sont obligées d’attendre des années avant d’avoir droit à l’opération, surtout en France, elles peuvent donc être victimes durant des années de discrimination, et, si je suis le raisonnement en clin d’œil sur la procuration, être finalement déchues partiellement de leur droits de citoyen-ne-s. Il n’y aurait pas comme un problème dans le raisonnement ? D’ailleurs, quelle réponse apporter à mon cas ? Je suis opérée depuis presque une année, et l’Etat traîne à me donner mon changement d’Etat-Civil. Je devrais ne pas aller voter puisque le genre affiché ne correspond pas à mon anatomie bien réelle ? Pourtant je suis bien une femme physiologiquement parlant… Donc ?…

     
  • Par Cahara aujourd'hui - 7 H 57
    Avatar de Cahara

    Je me permets de rappeler au passage que pour faire une procuration, on a besoin de présenter sa carte d’identité. Les gendarmes sont peut-être moins regardant, mais il n’empêche que s’ils remarquent quelque chose d’anormal, ils peuvent légitimement refuser d’accorder la procuration.
    Pour moi, la solution la plus simple (et qui m’arrangerait bien, je l’admets) serait de retirer carrément toute mention de sexe sur l’Etat civil. À la limite sur l’acte de naissance. Et pourquoi pas le remplacé par une mention « genre » sur les papiers officiels. (Ce qui sous-entend que cette mention pourra être changé au gré du désir de chaque citoyen sans longue démarche)

     
  • Par Alexandra75 aujourd'hui - 7 H 58
    Avatar de

    @venceslas : J’ai eu cette conversation il y a peu avec un gars qui me disait : « Ah. Mais si tu veux pouvoir passer la frontière tu n’as qu’à te remettre en homme avant et tu passeras sans problème. ». Ma réponse a été la suivante : « Mis à part me faire une moustache au crayon, m’aplatir la poitrine, et aussi me mettre quelque chose entre les jambes, quoi que je fasse, je ne serai jamais qu’une femme travestie en homme. Je ne pourrai jamais, même au niveau du visage, ressembler à un homme quoi que je fasse. ». Les hormones modifient intégralement la morphologie du visage. Puisque ma photo est visible au niveau du profil, c’est assez facile de voir de quoi je parle.

     
  • Par Alexandra75 aujourd'hui - 8 H 09
    Avatar de

    @cahara : J’ai fait la démarche de changer mon permis de conduire avec mon genre d’usage, mon prénom d’usage en plus de mon identité « officielle ». Le permis de conduire a cela d’intéressant qu’il ne fait pas apparaître la mention du genre, donc les gens regardent ma photo et s’arrêtent au nom d’usage sans aller jusqu’aux anciens prénoms. Ca facilite la vie même si ce n’est pas la panacée. Je vais pouvoir tester tout cela grandeur-nature dimanche puisque ma carte électorale est plutôt pas mal faite et ne devrait pas me poser de problème sur le genre… Mais, j’avoue avoir joué assez finement à défaut d’avoir mon CEC…

     
  • Par Cahara aujourd'hui - 8 H 12
    Avatar de Cahara

    Pour donner suite à tes propos, Alexandra, même dans le cas où le trans’ pourrait passer correctement pour le genre officiel qu’on lui réclame, le lui imposer serait bafouer sa vie privée et ses libertés. Que dirais-tu si pour voter, tu étais obligé de venir en mini-jupe et talons ? C’est drôle une fois, pour rire, mais ça devient rapidement lassant. D’autant plus si c’est dans le but de te faire admettre que tu es/as été une femme. Je te rappelle venceslas que les trans’ ne choississent pas de l’être. C’est beaucoup de souffrances pour obtenir le droit d’exister tel qu’on est.

     
  • Par Alexandra75 aujourd'hui - 8 H 23
    Avatar de

    Bien résumé cahara ! C’est aussi ce que j’avais répondu à ce gars. C’est nous bafouer, et ajouter encore et toujours à nos souffrances. On ne choisit rien, on est. Et la société ne nous permet pas d’être. Et en plus, je ne trouverai même pas drôle de devoir me travestir en mec, j’ai trop eu à le faire durant trop d’années avant de justement pouvoir être moi-même. Beurk !

     
  • Par ambre aujourd'hui - 8 H 25
    Avatar de ambre

    Merci @Alexandra75 @cahara plus rien à ajouter. On ne veut pas refaire le chemin à l’envers ni pour voter ni pour voyager.

     
  • Par ambre aujourd'hui - 8 H 30
    Avatar de ambre

    Merci @Alexandra75 @cahara plus rien à ajouter. On ne veut pas refaire le chemin à l’envers ni pour voter ni pour voyager.. Même en « transit » temporaire.

     
  • Par venceslas aujourd'hui - 9 H 28
    Avatar de venceslas

    Oula oula on se calme… je ne suis pas du tout du genre à discriminer étant moi-même gay et je sais très bien que l’identité sexuelle et le genre n’est pas un choix. Encore je m’excuse de m’être mal exprimé. Il est difficile parfois de savoir si une personne est juste travestie ou née avec le mauvais organe génital (physionomie…) et auquel cas pourrait aller jusqu’à l’opération.

    Quand je disais les trans choisissent ou non d’adopter le sexe qui les définit dans le sens ou un homme se sentant femme (ou vice-versa) n’ira pas toujours jusqu’au bout (se traverstir puis opération) de peur des discriminations.

    Les Trans sont pour moi ceux qui ont la vie la plus difficile et il est vrai qu’en France la procédure pour le changement de sexe est longue; d’où une attente interminable pour les personnes concernées.

    Durant cette période de transition, je ne suis pas sûr qu’il y ait vraiment une solution pour ces démarches administratives qui requièrent que la personne ressemble a sa photo et soit du même genre.

    Encore désolé pour ma maladresse et l’analogie d’Alex m’a bien fait rire… je me vois aussi très mal aller voter en talons hauts et avec une pérruque ;)

    J’ai personnellement connu un jeune fille qui était selon elle simplement « née avec une chatte à la place de la bite ». Elle a depuis et après de longues sessions avec le psy changé son sexe

     
  • Par ambre aujourd'hui - 9 H 43
    Avatar de ambre

    @venceslas Un temps prête à considérer tes excuses tu conclus d’une étrange façon . Si « elle » est devenue « Il » pourquoi l’appeler « Elle ». ? C’est déjà là le début du problème.
    Mais bon tu es sans doute vraiment maladroit.

     
  • Par venceslas aujourd'hui - 9 H 46
    Avatar de venceslas

    Je l’avais revue par hasard avant son opération mais je ne l’ai pas revue depuis. Donc en ce qui me concerne, je ne l’ai encore jamais connue en tant qu’homme donc je ne pense pas avoir fait d’erreur.

     
  • Par Delphine aujourd'hui - 9 H 53
    Avatar de Delphine

    Si @venceslas , tu fais erreur.
    A partir de l’instant où la personne précise son expression d’identité de genre et désire exprimer celle-ci selon un genre déterminé (et dans ce cas masculin) tu te dois de lui parler au masculin quel que soit son sexe génital car le sexe ne fait pas le genre.
    Et faire ce que tu fais peut s’apparenter à de la transphobie par non respect des Droits Humains et non respect de la volonté de ladite personne

     
  • Par venceslas aujourd'hui - 10 H 02
    Avatar de venceslas

    C’est une question très polémique. Dois-t-on considérer une personne en fonction de ce qu’elle a dans la tête ou dans le pantalon? C’est un peu vulgaire mais c’est difficile (pour moi y compris) de faire la distinction.

    Il m’est très difficile de dire « elle » à quelqu’un ayant un pénis car pour (je dis bien pour moi et je vais me faire bombarder de commentaires négatifs) moi la définition du sexe commence par l’organe génital.

    Après si l’identité sexuelle est différente ça complique les choses pour tout le monde et c’est compréhensible donc et il ne faut pas trop nous en vouloir si on se plante de pronom personnel!

    Je suis d’accord que du point de vue de ces personnes, leur identité sexuelle est définie par ce qu’elle sont et non ce à quoi elles ressemblent, mais il faut avouer que parfois on ne peut pas deviner.

     
  • Par ambre aujourd'hui - 10 H 06
    Avatar de ambre

    @venceslas Persiste et signe. Tu n’as rien compris ou tu le fais exprès pour avoir une conversation ?. Personne ne te parle ?
    Ended and closed for me.

     
  • Par venceslas aujourd'hui - 10 H 14
    Avatar de venceslas

    Je défends mon opinion car je ne suis pas d’accord avec vous tou-s-tes et j’ai aussi le droit d’avoir mon opinion sur ce qui a MON avis définit MA perception du sexe d’une personne.

    J’ai été plus que courtois dans ma démarche même si parfois maladroite. Après si cela ne plaît pas à certains je les em***de!

     
  • Par sylvainj aujourd'hui - 10 H 18
    Avatar de sylvainj

    @venceslas : une personne a envie d’être appelée madame, quelque soit la taille de ses seins ou de son pénis qu’est-ce que tu peux en avoir à faire ?! En quoi ça va t’empêcher de dormir ?

    De ton côté tu ne veux pas changer de genre sans changer de sexe entre les jambes, libre à toi, mais respecte ce que veulent les autres.

    Tu me fais penser à ces gens qui disent « pour moi la famille c’est un père une mère et des enfants » ben non ça c’est leur famille, il y en a d’autres qu’ils le veuillent ou non et le nier c’est manquer de respect à ces gens-là.

    Tu ne te rends pas compte mais par l’étalage de ton opinion, tu ne respectes pas des hommes et des femmes trans.

     
  • Par Delphine aujourd'hui - 10 H 19
    Avatar de Delphine

    @venceslas
    la question n’est polémique que pour les personnes ne désirant pas réfléchir un tout petit peu, et pour les personnes « basses d’esprit » (ce ne sont pas forcément les mêmes.

    Alors je vais t’apporter quelques éléments de réflexion :
    D’abord la définition de l’identité de genre (et non sexuée, terme utilisé par les personnes sans réflexion) :
    « L’identité de genre est comprise comme faisant référence à l’expérience intime et personnelle de son genre profondément vécue par chacun, qu’elle corresponde ou non au sexe assigné à la naissance, y compris la conscience personnelle du corps (qui peut impliquer, si consentie librement, une modification de l’apparence ou des fonctions corporelles par des moyens médicaux, chirurgicaux ou autres) et d’autres expressions du genre, y compris l’habillement, le discours et les manières de se conduire. »
    telle que définit dans les Principes de Jogjakarta (2006), page 6 du document suivant que je te conseille fortement de lire de A à Z :
    http://www.yogyakartaprinciples.org/principles_fr.htm

    Ensuite, je te conseille fortement la lecture du document de M. Hammarberg, Ancien Commissaire des Droits de l’Homme du Conseil de l’Europe  »Droits de l’homme et identité de genre » à ce lien :
    https://wcd.coe.int/ViewDoc.jsp?Ref=CommDH/IssuePaper%282009%292&Language=lanFrench&Ver=original&Site=CommDH&BackColorInternet=FEC65B&BackColorIntranet=FEC65B&BackColorLogged=FFC679

    Ensuite seulement, nous reprendrons le…

     
  • Par Delphine aujourd'hui - 10 H 20
    Avatar de Delphine

    Ensuite seulement, nous reprendrons la discussion, car une discussion ne peut être que stérile sans les éléments de base !

     
  • Par Yannick Barbe aujourd'hui - 10 H 21
    Avatar de Yannick Barbe

    @toutes et @tous
    Merci de respecter la charte de bonne conduite dans vos commentaires:
    http://yagg.com/charte-de-bonne-conduite/

     
  • Par Cahara aujourd'hui - 10 H 23
    Avatar de Cahara

    Petite mise au point, venceslas. L’identité sexuelle ne change pas en tant que telle. Dans un sens, tu as raison, une femme biologique sera toujours une femme BIOLOGIQUEMENT parlant. Cependant, ce n’est absolument pas de ça dont il s’agit dans le cas d’un trans’. Il s’agit de son ressenti, et du désir que son ressenti soit reconnu par tous. Je peux comprendre que ce soit difficile à accepter, que tu n’arrives pas à comprendre la portée de tout cela. Cependant, il me semble que la base du respect envers un trans’, c’est de respecter ce qu’il ressent, ce qu’il est et donc de lui accorder le genre qu’il réclame. Que tu sois d’accord ou non.

     
  • Par venceslas aujourd'hui - 10 H 29
    Avatar de venceslas

    Si la personne souhaite que je dise « elle » au lieu de « lui » je repecterais très bien ce choix mais ce n’est pas écrit sur le front de tous les personnes trans.

    En revanche mes opinions (bonnes ou mauvaise) et mon droit des les exprimer sont mon aussi mon Delphine, merci.

     
  • Par venceslas aujourd'hui - 10 H 32
    Avatar de venceslas

    ***mon droit, Delphine (faute de frappe)

     
  • Par Delphine aujourd'hui - 10 H 35
    Avatar de Delphine

    @venceslas
    oui tes opinions ont droit d’être exprimées, mais sache respecter autrui et sache qu’autrui peut souffrir par ton non respect de ses droits.

    Ensuite, comme dit ci-dessus, je ne reprendrai la discussion que lorsque tu auras ingéré les éléments donnés ci-dessus à ta réflexion, dont la définition de l’identité de genre (reconnue d’ailleurs par l’ONU).

     
  • Par alexferre75 aujourd'hui - 10 H 39
    Avatar de

    @venceslas : Si la personne te dit que tu dois l’appeler « elle », tu n’as même pas à penser un seul instant à son apparence, c’est « elle », point. Si la personne te dit : « Je suis ‘il ». Alors tu dois t’exprimer au masculin avec elle.
    Si tu ne respectes pas ce que te demande cette personne, alors ton comportement te place forcément en transphobe.
    Ca peut ne pas te plaire, mais c’est une réalité très simple et sans fioriture.
    La personne en question est peut-être tout simplement en début de transition et elle ne va pas attendre le bon vouloir de ceux qui jugent par l’apparence admettent qu’elle est du genre qu’elle demande qu’on exprime avec elle. Sinon, c’est entretenir une souffrance et l’alimenter. Réfléchir ne sert à rien. Il suffit juste de respecter la personne. Mets-toi mentalement en situation de ce côté de la barrière, tu comprendras peut-être mieux.
    Et je comprends l’agacement que j’ai lu à ton encontre car tu fais quand même très fort.

     
  • Par Cahara aujourd'hui - 10 H 45
    Avatar de Cahara

    venceslas, à partir du moment où une personne se définit comme trans’, c’est qu’elle réclame un genre qui n’est pas en accord avec son sexe =)

     
  • Par venceslas aujourd'hui - 10 H 48
    Avatar de venceslas

    @cahara, merci à toi… enfin quelqu’un qui fait preuve empathie.

    J’ai rencontré beaucoup de mon dans ma (courte; 29 ans) vie.

    Récemment encore, un ami à moi (hétéro) un eu un rapport avec une personne transgenre (non opérée; elle se considère femme donc j’applique les règles comme on vient de me le rappeler). Cette personne a toutes les apparences d’une femme mais n’a pas été jusqu’à l’opération.

    Vu tous les efforts que cette personnes fait pour être une femme comme les autres (malgré la présence d’un appareil génital masculin) il est normal qu’elle soit traitée comme telle. Dans ce cas précis, il n’y a pas de doute sur son identité sexuelle et j’encourage les trans à vivre qui ils sont même si je ne sais que très peu à quel point cela est difficile.

    Dans ce cas précis, ce n’est plus un jugement sur les apparences mais plutôt le fait de faire la connaissance de la personne telle qu’elle se définit.

    Dans le cas de mon amis, qui avait très bien remarqué la présence d’un pénis n’y a volontairement pas fait attention car il la considère comme une femme à part entière.

    J’ai trouvé ça noble de sa part car peu d’hétéros sont capables d’une telle chose.

    Tout cela pour dire que mon opinion est basée sur mon vécu et non sur ce que d’autres personnes peuvent écrire. C’est à travers mon vécu que j’ai réalisé la difficulté du sujet et les échanges ici en sont le plein exemple.

     
  • Par GoldenM aujourd'hui - 10 H 49
    Avatar de GoldenM

    « la définition du sexe commence par l’organe génital. » Tu écris cela, @venceslas . Et je pense que c’est justement là où se trouve le problème dans ce que tu dis. La définition du sexe ne COMMENCE pas par l’organe génital, mais EST l’organe génital. Il faut bien faire la différence entre genre et sexe, qui sont deux notions distinctes. Il se trouve que pour certaines personnes, elles se rejoignent, et que pour d’autre, non. Mais ce qui compte, c’est bien le genre de la personne, et non son sexe.
    Pour faire une comparaison pourrie, dire qu’une femme est homme parce qu’elle a un pénis, c’est comme dire qu’une blonde est idiote parce qu’elle est blonde. La couleur de ses cheveux ne détermine pas son intelligence, tout comme le sexe d’une personne ne détermine pas son genre. Ce sont simplement des caractéristiques physiques, morphologiques, biologiques, distinctes de caractéristiques bien plus « personnelles » et « profondes », que sont, dans ce cas-ci, l’intelligence et le genre.

     
  • Par venceslas aujourd'hui - 10 H 59
    Avatar de venceslas

    @Cahara encore ;) Je suis tout à fait d’accord avec les règles de définitions d’un individu et de son sexe.

    J’ai été mal compris en disant que le genre était définit par l’organe génital. C’est la définition du genre quand on fait abstraction de la personne et de sa sexualité réelle. Je me suis peut-être mal exprimé mais je n’ai jamais contredit cette définition et encore moins volontairement fait preuve de discrimination.

    Merci tout de même à Delphine pour l’effort, mais je n’ai jamais nié ce que tu as posté comme références. Je n’irai pas plus bas que et n’attaquerai pas davantage car je mon considère quand même dans le même quand que les trans à savoir la défense de nos droits

    Je trouve ça idiot de se battre sur des détails de style, de forme… si dans le fond on soutient une même cause.

     
  • Par venceslas aujourd'hui - 11 H 02
    Avatar de venceslas

    désolé pour les oublis et les fautes, je ne me suis pas relu

     
  • Par Cahara aujourd'hui - 11 H 04
    Avatar de Cahara

    Le problème c’est que souvent par manque d’informations, même des transfriendly s’expliquent mal, ce qui entretient la transphobie des gens qui ne comprendraient pas. Mieux vaut se mettre d’accord =)

     
  • Par venceslas aujourd'hui - 11 H 09
    Avatar de venceslas

    Tout à fait d’accord Cahara. Je pense d’ailleurs mieux maîtriser le sujet désormais. Merci à toi pour tes explications CORDIALES

     
  • Vous devez être connecté pour poster un commentaire.

    Aucun message ne correspond à vos critères de recherche.