Elle ne se prend pas au sérieux et son rire est communicatif. Les planches, elle connait puisque Rochelle Grégorie a fait ses premières armes en 1974, dans une pièce de Anouih. Le monde de la nuit et le cabaret n’ont pas de secret pour elle qui a également eu plusieurs rôles au cinéma (Nettoyage à sec) et à la télévision.

Pour son nouveau spectacle, Toute en finesse, actuellement à l’affiche du Laurette Théâtre, Rochelle Grégorie croque des personnages du quotidien, à la manière de Zouc ou de Sylvie Joly. Rencontre avec une actrice généreuse qui excelle dans l’humour grinçant. Rochelle Grégorie explique à Yagg pourquoi elle voudrait être une «icone gay» et comment elle trouve l’inspiration pour créer ses personnages.

«Toute en finesse», de Rochelle Grégorie, les mercredis à 20h, au Laurette Théâtre, 36 Rue Bichat,  75010 Paris.