France
Marches des Fiertés 2014
Société | 11.04.2012 - 13 h 58 | 3 COMMENTAIRES
Stefan Petzner, qui avait outé Jörg Haider, balance (sur son ancien parti)
Publié par
Après s'être plaint des ««lourdauds moisis» de son ancien parti, Stefan Petzner est interrogé sur l'outing de Jörg Haider, qu'il avait qualifié de «personne de sa vie» à son décès.

En 2008, à la mort de Jörg Haider, leader d’extrême droite autrichien, Stefan Petzner, son porte-parole et boyfriend supposé, en larmes, avait laissé échappé un «c’était la personne de ma vie» («Lebensmensch») devant les caméras, ce qui avait valu à «Lebensmensch» de devenir le mot de l’année. Au grand dam de Claudia Haider, l’épouse de Jörg, qui n’a jamais apprécié que l’homosexualité ou bisexualité de son mari soient évoquées. En 2009, elle a d’ailleurs obtenu qu’en Autriche, quiconque «prétend ou insinue que le Dr Jörg Haider aurait été homosexuel ou bisexuel, ou qu’il aurait avant sa mort un amant» soit condamné à verser 100000 euros d’amende.

Dans une interview publiée le 2 avril par La Tribune de Genève (à lire sur le blog de l’auteur de l’entretien, Blaise Gauquelin), Stefan Petzner, aujourd’hui député du BZÖ (Alliance pour l’avenir de l’Autriche, fondé par Haider), dénonce les «lourdauds moisis» de son ancien parti, le FPÖ (Parti autrichien de la liberté), très proche des néonazis.

Interrogé en fin d’interview sur ce qui aurait pu être une maladresse de sa part (l’outing de Jörg Haider), il répond: «Tous les articles de l’époque ont été basés sur des spéculations et rien ne s’est confirmé par la suite.

«J’ai bien connu Jörg Haider et je peux dire que beaucoup d’articles sur lui et moi étaient simplement faux.»

«J’ai toujours préféré être dans l’ombre, poursuit-il. J’étais porte-parole et donc j’ai dû prendre mes responsabilités et parler aux médias au lendemain du drame, c’est tout. Aujourd’hui je souhaite être moins exposé. Comme on dit, le temps fera le reste». Ou comment botter en touche.

Photo Capture

soutien yagg

Print This Post
Avatar de Judith Silberfeld
Publié par
Cofondatrice et rédactrice en chef de Yagg.
Autres articles | Profil | Compte Twitter
 
LES réactions (3)
  • Par jay1 12 avr 2012 - 13 H 46

    pour ceux comme moi qui ne connaissaient pas l’expression qui finit l’article : http://www.expressio.fr/expressions/etre-mis-rester-sur-la-touche-botter-en-touche.php
    sinon voici mon comment : pauvre schatz, ton Jorg te manque. puisque tu risques des ennuis si tu te laissais porter par ton coeur t’es obligé de prendre des positions bizarres, qui ne font que mettre en évidence la vérité que tu connais et que d’autres aussi doivent connaître. mais 100000 euros c’est 100000 euros. quelle pauvre Mme Haider qui ne doit pas avoir besoin de ces sous mais la pression sociale (personnelle aussi, ça se trouve ?) l’oblige à empoigner une telle arme dissuasive.

     
  • Par Klav' 12 avr 2012 - 15 H 07

    Ce commentaire a été modéré.

     
  • Par Communard 12 avr 2012 - 23 H 58

    Chassez le refoulé ! Il revient au galop… d’un bel étalon ou d’une BMW puisque c’est dans ces circonstances qu’est mort J.H., un dimanche qu’il revenait de chez son amant. Mais en est-on vraiment sûr ?

    C’est pourquoi je plaide pour l’outing des membres éminents des partis politiques dont le Front National en France.

     
  • Vous devez être connecté pour poster un commentaire.

    Aucun message ne correspond à vos critères de recherche.