Société | 10.04.2012 - 15 h 39 | 32 COMMENTAIRES
SOS homophobie détourne internet
Publié par
Depuis plusieurs années, internet a pris une place prépondérante dans le rapport annuel de SOS homophobie, et est devenu le premier motif d'interpellation de l'association.

Depuis plusieurs années, internet a pris une place prépondérante dans le rapport annuel de SOS homophobie, et est devenu le premier motif d’interpellation de l’association. «Chaque jour, des internautes y déversent leur haine des lesbiennes, gays, bi et trans’, rappelle l’association. Chaque jour, des personnes nous appellent pour témoigner de leur vive émotion à la lecture de certains propos diffamants, faisant l’apologie de la haine des personnes LGBT. Internet est un média qui permet une grande liberté de parole, mais où les propos homophobes et transphobes, discriminants voire menaçants, sont légion.»

Il était donc logique que parmi les actions qu’elle a lancées dans le cadre de la campagne présidentielle, l’une d’elles se focalise sur le web. Pour ce faire, l’association a détourné les logos de Google («Gouine»), Facebook («Fiotte») et twitter («Travelo») et invite les internautes à les utiliser comme images de profil (les images sont téléchargeables ci-dessous ou sur le site de SOS homophobie).

«Notre association entend rappeler que ces mots, parfois vidés de leur sens, demeurent des insultes passibles d’une amende (allant jusqu’à 22500 euros) voire d’une peine d’emprisonnement (jusqu’à 6 mois), explique le communiqué. (…) Bien qu’un arsenal juridique existe déjà pour lutter contre de tels propos sur Internet, il n’est ni assez connu ni suffisamment appliqué pour être véritablement efficace. En effet, les éditeurs de sites et les internautes contributeurs ne sont pas suffisamment informés de l’aspect délictuel des propos homophobes et transphobes et de leurs conséquences. SOS homophobie demande donc aux pouvoirs publics à ce qu’un organisme, existant ou à créer, puisse effectuer des actions de sensibilisation pour aider à l’identification et à la répression des propos homophobes et transphobes sur Internet, dans le respect des libertés fondamentales de chacun.»

Seul-e-s Nicolas Sarkozy et Marine Le Pen se sont dit-e-s opposé-e-s à cette revendication dans leur réponse au questionnaire de SOS homophobie.

[Gallery not found]

[mise à jour, 18h13]
En réponse à la question soulevée par Lev dans les commentaires ci-dessous, voici quelques éléments de réponse transmis par la présidente de SOS homophobie, Elisabeth Ronzier:
Le montant de 22500 euros est indiqué comme maximum encouru pour une insulte sur internet.
Les insultes transphobes tombent évidemment sous le coup de la loi mais uniquement en tant qu’insultes «classiques», donc passibles de peines «de base».
Il n’y a pas de circonstance aggravante prévue en cas de caractère transphobe de l’insulte, comme c’est le cas pour l’homophobie.
Une insulte transphobe sera donc réprimée mais comme une insulte classique, on ne reconnaitra pas le caractère transphobe des propos, alors qu’en cas d’insulte homophobe il y aura aggravation de la peine.

 

Print This Post
Avatar de Judith Silberfeld
Publié par
Cofondatrice et rédactrice en chef de Yagg.
Autres articles | Profil | Compte Twitter
 
LES réactions (32)
  • Par Natow 10 avr 2012 - 15 H 50
    Avatar de Natow

    Je sens que je vais m’amuser avec celui de facebook :p
    Bon plan d’attaque :)

    Signaler ce commentaire

     
  • Par tof81 10 avr 2012 - 16 H 29
    Avatar de tof81

    Très belle initiative Sos Homophobie, la campagne électorale motive, passionne et c’est tant mieux pour qu’il y ai une plus grande lisibilité et un plus grand impact.

    Bravo encore ! ♥♥♥

    Signaler ce commentaire

     
  • Par Lev 10 avr 2012 - 16 H 43
    Avatar de Lev

    Je comprends pas, dans les revendications de beaucoup de groupes LGBT (dont SOS Homophobie) il y a la reconnaissance de la transphobie qui n’est pas reconnue par la loi, et là on apprend que les insultes transphobes sont passibles de 12500€ d’amende ?

    Signaler ce commentaire

     
  • Par nileju 10 avr 2012 - 17 H 53

    Je ne suis pas d’accords avec la 1ère affiche, pour moi un travelo ce n’est pas un(e) trans, les deux sont très différents, peut-être que des gens font l’amalgame, mais ça n’a rien à voir j’ai beaucoup de respect envers les trans très peu envers les trav’.

    Signaler ce commentaire

     
  • Par phil86 10 avr 2012 - 17 H 56
    Avatar de

    bien vu Lev !

    Signaler ce commentaire

     
  • Par kira 10 avr 2012 - 20 H 17

    @nileju : sauf que l’insulte « sale trans » moi, je n’ai jamais entendu (et dans la pratique les trans se font insulter de travelo, de pédale, de grosse gouine, etc etc).
    Et remplacer la transphobie par la travphobie, je ne sais pas si c’est plus glorieux…

    Signaler ce commentaire

     
  • Par Mathilde 10 avr 2012 - 21 H 41

    Moi c’est le « une affiche pour l’homophobie et une pour la lesbophobie » qui me gêne. Sale gouine, c’est de l’homophobie au même titre que sale fiotte. J’ai du mal avec cette confusion des termes, alors si elle est encouragée par les sites LGBT tels que Yagg… :/

    Mais sinon c’est une belle initiative :)

    Signaler ce commentaire

     
    • Par Judith Silberfeld 11 avr 2012 - 10 H 12
      Avatar de Judith Silberfeld

      @ Mathilde Voici la définition de la lesbophobie par SOS homophobie: «La lesbophobie désigne les manifestations hostiles à l’égard des lesbiennes où se conjuguent homophobie et sexisme».

      Signaler ce commentaire

       
  • Par Red 10 avr 2012 - 22 H 18
    Avatar de Red

    Et la biphobie?

    Signaler ce commentaire

     
  • Par Delphine 11 avr 2012 - 10 H 28
    Avatar de Delphine

    @Nileju :

    lire et relire la définition de l’identité de genre définie dans les principes de Jogjakarta (page 6) :
    http://www.yogyakartaprinciples.org/principles_fr.htm

    « L’identité de genre est comprise comme faisant référence à l’expérience intime et personnelle de son genre profondément vécue par chacun, qu’elle corresponde ou non au sexe assigné à la naissance, y compris la conscience personnelle du corps (qui peut impliquer, si consentie librement, une modification de l’apparence ou des fonctions corporelles par des moyens médicaux, chirurgicaux ou autres) et d’autres expressions du genre, y compris l’habillement, le discours et les manières de se conduire. »

    Tout est dit, pas besoin de rajouter des étiquettes discriminatoires !

    Signaler ce commentaire

     
  • Par nileju 11 avr 2012 - 11 H 42

    @delphine2612 ou ai-je dis le contraire ?

    Kira oui les gens font l’amalgame, tout simplement parce qu’ils ne savent pas ce qu’est un trans, il faut communiquer là-dessus, je connais des gens qui s’imagine que tous les gays désirent au plus profond d’eux-mêmes devenir une femme, et que c’est donc pour ça qu’il s’habillent en femme et font les démarches pour devenir des femmes, ils mélangent tout les gays les travestis (en plus bien souvent les travestis ne sont pas gay) et les trans,il faut communiquer là-dessus, vaincre les phobies ça commence par là (mais je ne vous apprends rien).
    Ce n’est pas parce que j’ai dit que je n’avais pas beaucoup de respect envers les travestis que forcement je suis travphobe, ça c’est une manie sur ce site de se faire traiter de phobequelquechose dés qu’on écrit un truc, c’est pour ça d’ailleurs que j’ai supprimer mon compte et je vais continuer à faire ce que j’ai fais depuis 2 mois : ne pas commenter…

    Signaler ce commentaire

     
  • Par H.I.P 11 avr 2012 - 13 H 09

    Nileju, pourquoi n’as-tu que très peu de respect envers les travestis ?

    Signaler ce commentaire

     
  • Par Maîtresse Gilda 11 avr 2012 - 14 H 24
    Avatar de Maîtresse Gilda

    @nileju : histoire de paraphraser Aimé Césaire « le trav’, il t’emmerde ! »

    Signaler ce commentaire

     
  • Par gabi 11 avr 2012 - 14 H 30
    Avatar de gabi

    @leviathan: tu as tout à fait raison.

    Ensuite, c’est rare de voir des trans se pointer au poste de police. Rare que la déclaration soit prise au sérieux.

    Enfin, c’est symbolique puisque c’est passé comme une discrimination sur le sexe et non une discrimination pour transphobie.

    Signaler ce commentaire

     
  • Par nileju 11 avr 2012 - 14 H 46

    Parce que beaucoup de trav’ ne sont pas gay, en tout cas ce sont ceux là que je ne respect pas ou peu.

    Signaler ce commentaire

     
  • Par LeJD 11 avr 2012 - 15 H 39
    Avatar de LeJD

    « Parce que beaucoup de trav’ ne sont pas gay, en tout cas ce sont ceux là que je ne respect pas ou peu.  »

    je trouve surprenant ce genre de propos, tout comme le peu de réaction dans les commentaires à propos de cette hostilité envers les travestis quelque soient leur genre, orientation sexuelle, etc.

    Signaler ce commentaire

     
  • Par luc 11 avr 2012 - 15 H 41

    Qu’ils soient gay ou non je ne vois pas de raison à ne pas respecter des êtres humains sauf cas extrêmes

    Signaler ce commentaire

     
  • Par Delphine 11 avr 2012 - 15 H 47
    Avatar de Delphine

    @Nileju :
    tu ne dois pas savoir lire…
    je résume donc (sinon je vais devoir écrire des pages d’explications… ).
    La définition de l’identité de genre distingue deux étiquettes : les cisgenres et les trans.
    Donc il n’est vraiment pas difficile de comprendre que lorsque l’on lit ceci :
    « qu’elle corresponde ou non au sexe assigné à la naissance, y compris […] d’autres expressions du genre, y compris l’habillement, le discours et les manières de se conduire. »
    cela intègre dans la même étiquette  »trans » les pseudos étiquettes travestiEs, mais aussi les drag queens drag kings et toute personne (quel que soit son sexe et son orientation sexuelle) qui de façon ponctuelle ou permanente s »habille dans le genre opposé au genre imposé par le sexe génital de naissance.

    Signaler ce commentaire

     
  • Par Delphine 11 avr 2012 - 15 H 49
    Avatar de Delphine

    Donc tu fais inévitablement de la transphobie lorsque tu écris  »parce que j’ai dit que je n’avais pas beaucoup de respect envers les travestis »
    Chaque être humain a le DROIT de vivre sa vie (dans le respect des droits des autres) et d’exprimer son identité de genre à sa guise !

    Signaler ce commentaire

     
  • Par Judith Silberfeld 11 avr 2012 - 16 H 06
    Avatar de Judith Silberfeld

    @nileju Nous ne laissons ton commentaire que parce que d’autres y ont répondu, que leurs réponses sont intéressantes et que si nous supprimions ta remarque, la conversation n’aurait plus de sens. Mais merci de bien vouloir faire preuve de respect à l’égard de tou-te-s, sans exception.

    Signaler ce commentaire

     
  • Par Yann 11 avr 2012 - 16 H 10
    Avatar de Yann

    @nileju Je suis outré par tes propos sur les personnes qui ne se restreignent pas aux vêtements de leur sexe de naissance. Et cette obsession de créer des cases pour y mettre les gens et mieux les discriminer m’horripile.

    Signaler ce commentaire

     
  • Par MissButterfly 11 avr 2012 - 16 H 16
    Avatar de MissButterfly

    La transphobie passe pour du sexisme? Pourquoi pas, après tout, c’est mieux que rien. Effectivement il y a certainement un bon pourcentage de la population qui fait un amalgame de tout ceci, notamment, la confusion travesti/transgenre… Il faudrait expliquer ce genre de choses dès le collège, après tout, on étudie bien le sexe anatomique, pourquoi pas le sexe social? Pourquoi ne pas consacrer une séance d’éducation civique (si ça existe encore) pour expliquer qu’on est pas tou-te-s pareil-le-s et que les relations entre êtres humains ne se limitent pas à « un homme et une femme », que notre genre peut être différent de celui renvoyé par l’apparence physique. Arf… Je me suis laissée emporter. Bref, tout ça pour dire que si on sensibilisait les gens plus tôt, on aurait moins souvent à faire face à de l’incompréhension, menant souvent à la discrimination.

    Signaler ce commentaire

     
  • Par ambre 11 avr 2012 - 16 H 26
    Avatar de ambre

    Esprits étroits d’une société binaire qui vivent une vie en noir et blanc. Ils n’ont pas les couleurs de la vie à part le rose et le bleu pour nous définir.Ils n’ont pas de saisons.Pas de musique.
    Pour reprendre une phrase qui souvent leur est chère.
    « Père pardonne leur , ils ne savent pas ce qu’ils font »

    Signaler ce commentaire

     
  • Par Delphine 11 avr 2012 - 16 H 32
    Avatar de Delphine

    @Julie
    tu as écrit :
     »Effectivement il y a certainement un bon pourcentage de la population qui fait un amalgame de tout ceci, notamment, la confusion travesti/transgenre…  »
    Je saisis ce que tu veux dire, mais je fais un copié/collé de ce que j’ai écrit plus haut :
     »La définition de l’identité de genre distingue deux étiquettes : les cisgenres et les trans.
    Donc il n’est vraiment pas difficile de comprendre que lorsque l’on lit ceci :
    « qu’elle corresponde ou non au sexe assigné à la naissance, y compris […] d’autres expressions du genre, y compris l’habillement, le discours et les manières de se conduire. »
    cela intègre dans la même étiquette »trans » les pseudos étiquettes travestiEs, mais aussi les drag queens drag kings et toute personne (quel que soit son sexe et son orientation sexuelle) qui de façon ponctuelle ou permanente s »habille dans le genre opposé au genre imposé par le sexe génital de naissance.  »

    De fait LA seule éducation que devrait avoir la population est celle concernant l’identité de genre et la diversité de ses expressions (pour faire bref ; il y a à ce jour 7 milliards d’expression d’identité de genre différentes).

    Cette seule éducation permet à elle seule de faire disparaître ces étiquettes causes de discriminations.

    Lire ceci :
    http://egalite-lorraine.over-blog.com/article-identite-de-genre-transidentite-ques-acco-par-notre-marraine-delphine-philbert-101298027.html

    Signaler ce commentaire

     
  • Par Delphine 11 avr 2012 - 16 H 41
    Avatar de Delphine

    Juste un léger corrigé pour que cela soit bien clair :
     »»La définition de l’identité de genre distingue deux étiquettes : les cisgenres et les transgenres »

    Signaler ce commentaire

     
  • Par gabi 11 avr 2012 - 16 H 54
    Avatar de gabi

    @delphine2612 : arrête un peu de te répéter.

    Et je te signale que distinguer cisgenre/transgenre c’est tout aussi stupide et arbitraire qu’autre chose.

    A partir de quand devient-on trangenre?
    Quand notre apparence n’est pas conforme avec le genre qui nous a été socialement attribué ?
    Et mettons que la société t’es bien attribué en dépit de la biologie…
    Quid, de l’affirmation de soi ?
    Et si on veut pas de l’étiquette transgenre….

    Définir, c’est enfermer. Personnellement, je trouve pas très sain d’assener la différence cis/trans, j’ai pas envie d’être perçue et de m’affirmer comme différente (même si c’est vrai). Si ce n’est lors d’un contentieux juridique où il faut bien qualifier les faits, je ne vois pas l’intérêt de dire et répéter cette différence.

    Signaler ce commentaire

     
  • Par H.I.P 11 avr 2012 - 20 H 21

    @Nileju : Pour respecter un individu, faut-il qu’il soit gay ?
    Que penserais tu de quelqu’un qui te nierait ce respect parce qu’il te place dans une case qui ne lui plait pas ?
    Il faut parfois de temps en temps se mettre à la place des autres.

    Peut-être peux-tu expliquer, en développant, en quoi tu n’arrives pas à faire cette analogie, car je ne comprends pas vraiment ta position.

    Signaler ce commentaire

     
  • Par Delphine 11 avr 2012 - 23 H 50
    Avatar de Delphine

    @gabi
    en effet, pas d’étiquette, je suis entièrement d’accord à moins de vouloir 7 milliards d’étiquettes…

    Si j’ai, volontairement, utiliosé ces deux seules étiquettes cis et transgenres, c’étaient pour essayer d’expliquer à Nileju (et à d’autres) avec les seules étiquettes qui permettent de  »classifier » ce qui ne devrait pas être classifié, que les autres étiquettes (travestiEs… ) ne sont que des sous étiquettes de l’une des deux.

    Ensuite si tu as lu jusqu’au bout l’article que j’ai écrit pour Objectif Égalité Lorraine, tu auras pu lire (entre autre) ceci :
     »Reconnaître la primauté de l’identité de genre (et de la multitude de ses expressions) sur le sexe génital permet de respecter les Droits Humains appliqués à chaque individu le laissant libre de s’autodéfinir hors de toute étiquette.
    De facto, la diversité est reconnue, les orientations sexuelles sont envoyées dans les oubliettes de l’histoire des étiquettes, de même le féminisme s’éteint puisque nulle personne ne peut plus imposer son identité de genre comme identité de référence. »

    Mais pour aller au delà de l’utilisation d’étiquettes, il faut dans un premier temps digérer la définition de l’identité de genre, et, quand on se perd entre orientations sexuelles/identité de genre/genre en fonction du sexe génital de naissance, il est nécessaire de commencer relativement simplement, donc commencer à ne garder que deux étiquettes. Ensuite nous pouvons avancer dans l’intérêt de…

    Signaler ce commentaire

     
  • Par Delphine 11 avr 2012 - 23 H 50
    Avatar de Delphine

    Mais pour aller au delà de l’utilisation d’étiquettes, il faut dans un premier temps digérer la définition de l’identité de genre, et, quand on se perd entre orientations sexuelles/identité de genre/genre en fonction du sexe génital de naissance, il est nécessaire de commencer relativement simplement, donc commencer à ne garder que deux étiquettes. Ensuite nous pouvons avancer dans l’intérêt de faire primer l’identité de genre et de laisser libre chaque individu d’exprimer son identité hors de toute étiquette.

    Je ne sais si j’ai été assez claire dans mes explications, je l’espère.

    Signaler ce commentaire

     
  • Par Delphine 11 avr 2012 - 23 H 51
    Avatar de Delphine

    PS : désolée pour quelques fautes liées à une frappe rapide sans correction. :-(

    Signaler ce commentaire

     
  • Par Violette 12 avr 2012 - 23 H 31
    Avatar de Violette

    Allez aussi faire un tour sur les commentaires des articles de yahoo, dès que ça parle d’homosexualité. Il y a du boulot, vraiment.

    Signaler ce commentaire

     
  • Par nevermind 17 avr 2012 - 18 H 42
    Avatar de nevermind

    @violette : si tu as l’occasion de voir de l’homophobie sur le net et notamment sur yahoo (que nous n’avons pas le temps de surveiller à SOS homophobie, malheureusement), n’hésite pas à copier-coller le lien et à nous l’envoyer en utilisant cet espace : http://www.sos-homophobie.org/temoigner

    C’est important car comme ça ce que tu dénonces figurera dans nos statistiques et notre rapport annuel.

    Bises, et merci encore à Yagg pour son existence et son travail :)

    Signaler ce commentaire

     
  • Vous devez être connecté pour poster un commentaire.