Le journaliste Patrick Thévenin revient sur la mort du directeur de Sciences Po, Richard Descoings. Il s’étonne que son homosexualité (supposée) n’ait quasiment pas été mentionné lors des articles qui ont suivi son décès à New York (lire Mort de Richard Descoings, directeur de Sciences Po), mais s’en prend surtout à l’homme lui-même, à qui il reproche d’être resté « planqué ». A lire sur Minorités.