Société | 03.04.2012 - 16 h 12 | 13 COMMENTAIRES
«Le Baiser de la Lune» va enfin être montré en classe
Publié par
Deux ans après la polémique, le film sur l'histoire d'amour de deux petits poissons va enfin pouvoir être vu par celles et ceux à qui il est destiné: les élèves de CM1 et CM2.

C’est Libération qui l’annonce – dans un article au titre très Libé: «Parler des homos? Même pas carpe» –: Le Baiser de la Lune va enfin être distribué aux enseignant-e-s. C’est donc aux enseignant-e-s que va revenir la décision de montrer ou non le film à leurs élèves.

Le court métrage d’animation de Sébastien Watel (lauréat du Prix Pierre Guénin contre l’homophobie 2010), destiné aux élèves de CM1 et de CM2, raconte l’histoire de Félix et Léon, deux petits poissons mâles amoureux l’un de l’autre.

Début 2010, alors même qu’il n’était pas terminé, le film s’est retrouvé au cœur d’une polémique: une pétition intitulé «Halte aux incitations homosexuelles dans les écoles primaires» avait été lancée par le site d’extrême droite Les 4 Vérités, Christine Boutin avait repris le flambeau, l’inspection académique d’Ille-et-Villaine avait fait retirer son logo de la liste des partenaires du film, la Ville de Rennes et le Conseil régional avait en revanche tenu bon tandis que Luc Chatel se disait opposé à la diffusion du film, ce qui lui avait valu bon nombre de critiques (essentiellement à gauche).

«Le film parle d’amour, de la pluralité des relations amoureuses. Pas de sexualité. Ce sont les adultes qui réduisent bien souvent l’homosexualité à la relation sexuelle, rappelle Sébastien Watel dans Libération. C’est un conte moins stéréotypé que d’ordinaire. Nous avons voulu montrer qu’il n’y a pas de différence entre une histoire de princes et de princesses. Le film sert à aiguiser l’œil à la différence, à la tolérance, et à montrer qu’il n’y a pas qu’un seul modèle en matière d’amour, ni un au-dessus des autres.»

La bande-annonce:

Si vous n’arrivez pas à voir la vidéo ci-dessus, cliquez sur Bande annonce Le Baiser de la Lune

Notre interview de Sébastien Watel en mai 2010:

Si vous n’arrivez pas à voir la vidéo ci-dessus, cliquez sur ‪Interview de Sébastien Watel, réalisateur du Baiser de la Lune‬

Print This Post
Avatar de Judith Silberfeld
Publié par
Cofondatrice et rédactrice en chef de Yagg.
Autres articles | Profil | Compte Twitter
 
LES réactions (13)
  • Par koupit 03 avr 2012 - 16 H 15
    Avatar de koupit

    Chouette ! Bonne nouvelle !

    Signaler ce commentaire

     
  • Par Natow 03 avr 2012 - 16 H 19
    Avatar de Natow

    C’est mignon <3

    Signaler ce commentaire

     
  • Par tof81 03 avr 2012 - 18 H 10
    Avatar de tof81

    Et bien, c’est pas trop tôt !

    Comme quoi, les exigences de Boutin valent un pet de lapin.

    Et ça rime :D

    Signaler ce commentaire

     
  • Par michelle-paris 03 avr 2012 - 18 H 17
    Avatar de michelle-paris

    « C’est donc aux enseignant-e-s que va revenir la décision de montrer ou non le film à leurs élèves » : sans politique volontariste ni accompagnement, autant dire qu’il restera dans les armoires :(

    Signaler ce commentaire

     
  • Par sylvainj 03 avr 2012 - 18 H 40
    Avatar de sylvainj

    c’est une très bonne nouvelle ! :)
    j’espère qu’il sera vu massivement

    Signaler ce commentaire

     
  • Par sinisalo 03 avr 2012 - 18 H 49
    Avatar de sinisalo

    C’est un bon début ! ça permettras aussi une approche un peu moins difficile pour les bénévoles qui vont faire de la prévention dans les collèges et lycées !

    ♥ SOS Homophobie forever ♥ :)

    Signaler ce commentaire

     
  • Par im1person 03 avr 2012 - 20 H 55
    Avatar de im1person

    Je crains qu’on n’y soit pas encore. La décision va revenir aux enseignant-e-s, qui la prendront en fonction de leur directeur-trices d’école, de l’environnement, des collègues, voire des parents (dans les petits patelins ou tout le monde se connait)…

    Signaler ce commentaire

     
  • Par tigerx 03 avr 2012 - 21 H 25

    Ca c’est de la Good News… D’autant que le combat contre l’homophobie est sans doute la réponse à plus de problèmes qu’on ne croit.
    Le Gay Tapant opère ici un rapprochement, hasardeux, certes, mais qui pose de bonnes questions, entre les questions de genre, l’homophobie, l’antisémitisme et la tragédie de toulouse

    http://blogs.mediapart.fr/blog/legaytapant/030412/mohammed-merah-et-la-virilite-la-tragedie-au-prisme-du-genre

    Bonne Lecture

    Signaler ce commentaire

     
  • Par Fitz 03 avr 2012 - 22 H 38
    Avatar de

    Bonne nouvelle qui donne le sourire! Mais oui le problème réside bien au niveau des enseignants :s Mince victoire mais victoire quand même.

    Signaler ce commentaire

     
  • Par mademoisellereve 03 avr 2012 - 23 H 32
    Avatar de mademoisellereve

    Un outil formidable !! Espérons qu’il sera utilisé à bon escient…
    En tout cas ça fait chaud au coeur :D

    Signaler ce commentaire

     
  • Par Plume 04 avr 2012 - 11 H 12

    « Ce sont les adultes qui réduisent bien souvent l’homosexualité à la relation sexuelle »
    Warf, le tête à queue : la sexualité ce n’est pas (que) de la sexualité. C’est fou comme l’automatisme de pensée fait dire des énormités.
    Ben oui, mais comment penser socialité et surtout le dire, quand on s’obstine, dans la meilleure tradition hétérapatriarcale, à tout indexer sur et valoriser en fonction de la performativité sexuelle ?

    Signaler ce commentaire

     
  • Par sinisalo 04 avr 2012 - 11 H 55
    Avatar de sinisalo

    La réaction des enfants de CM1 et CM2 qui ont déjà vu le film :

    http://www.le-baiser-de-la-lune.fr/wp-content/uploads/2012/04/retour-questionnaire-saint-malo.pdf

    c’est mignon tout plein !!

    Signaler ce commentaire

     
  • Par ronart 04 avr 2012 - 19 H 02
    Avatar de ronart

    C’était pas plutôt l’histoire un petit oiseau et d’un petit poisson qui s’aiment d’amour tendre…?
    Toute façon à la fin la petite sirène les massacrera tous à coup de planche de surf et le prince fera le beau devant son miroir de nacre !

    Signaler ce commentaire

     
  • Vous devez être connecté pour poster un commentaire.