Didier Dubois-Laumé créateur-animateur de " Café… par AuroreClaverieLe Café Lunettes Rouges (CLR) était un moment dans la vie du Centre LGBT Paris IdF, les dimanches et tous les jours fériés, où les personnes séropositives et leurs ami-e-s pouvaient se retrouver pour un moment de convivialité.

Fondé par Didier Dubois-Laumé, le CLR n’était pas une association et tout reposait sur l’énergie de son fondateur et de quelques bénévoles. En cinq ans, selon Didier Dubois-Laumé, 14000 personnes ont pu prendre part aux animations du CLR. Mais le 4 avril 2011, à la suite d’une agression de la présidente du Centre, Christine Le Doaré, par une habituée du CLR, le Centre décidait de mettre un terme à son contrat moral avec le CLR.

«RÉCUPÉRER LES SUBVENTIONS»
Dans une interview-vidéo postée le 15 mars par la réalisatrice Aurore Claverie, Didier Dubois-Laumé revient sur l’histoire du CLR et accuse la communauté LGBT de ne plus s’intéresser au VIH. Selon lui, les associations parlent du VIH «pour récupérer les subventions» mais «ne [veulent] pas voir les séropositifs». Didier Dubois-Laumé explique aussi que les projets de relance du CLR n’ont pas abouti, faute de trouver une structure et il annonce qu’il a décidé de mettre fin à toutes ses activités militantes pour «s’occuper d’un ami proche récemment contaminé».

L’arrêt du CLR a marqué la fin d’un accueil convivial et personnalisé des séropositif-ve-s au Centre LGBT Paris IdF, alors que l’épidémie n’a jamais été aussi présente dans la communauté gay. En 2009, l’enquête Prevagay, réalisée dans des établissements parisiens, révélaient que près de 18% des gays testés étaient séropositifs.

soutien mur-violet