France
Marches des Fiertés 2014
Société | 13.03.2012 - 11 h 28 | 6 COMMENTAIRES
Modification de l’article 1er de la Constitution: les associations LGBT veulent élargir le débat
Publié par
François Hollande ayant émis la volonté de retirer le mot «race» de la Constitution, la campagne Égalité LGBT 2012 exhorte les candidats socialiste à «gommer la hiérarchisation entre les discriminations».

Dans son discours aux Outre-mers du samedi 10 mars, François Hollande a exprimé sa volonté de faire supprimer le terme de «race» inscrit dans l’article premier de la Constitution (à partir de 9’40 dans la vidéo ci-dessous), en cas d’élection en mai prochain:

Si vous ne pouvez pas voir la vidéo ci-dessus, cliquez sur Discours de François Hollande aux Outre-mers

L’article premier, tel qu’il est rédigé actuellement dispose que «la France est une République indivisible, laïque, démocratique et sociale. Elle assure l’égalité devant la loi de tous les citoyens sans distinction d’origine, de race ou de religion. Elle respecte toutes les croyances. Son organisation est décentralisée.
La loi favorise l’égal accès des femmes et des hommes aux mandats électoraux et fonctions électives, ainsi qu’aux responsabilités professionnelles et sociales».

Suite à cet engagement, l’Inter-LGBT invite le candidat socialiste – et les candidat-e-s des autres partis – à poursuivre sur sa lancée et à s’attaquer de la même façon à tous les autres critères de discriminations. Pour appuyer son propos, l’Inter-LGBT rappelle que l’Afrique du Sud a déjà inscrit dans sa Constitution de 1996 les critères de genre, de sexe, d’orientation sexuelle et d’état de santé, de même que la Charte des droits fondamentaux de l’Union européenne les a elle aussi inclus dans sa charte des droits fondamentaux. «Mesure en apparence symbolique, elle contribue toutefois à gommer la hiérarchisation entre les discriminations», explique l’Inter-LGBT dans son communiqué de presse.

Ainsi, l’Inter-LGBT et la plateforme Égalité LGBT 2012 proposent d’enrichir l’article 1er de la Constitution d’une mention englobant plus largement d’autres critères de discriminations afin de garantir l’égalité sans distinction d’origine, de religion, mais aussi «de sexe, d’orientation sexuelle, d’identité de genre, d’état de santé ou de handicap».

La campagne Égalité LGBT 2012, qui réunit les associations membres de l’Inter-LGBT, de la Fédération LGBT et la Coordination InterPride France (CIF) aura l’occasion de mettre en avant cette revendication, parmi d’autres, lors du meeting qu’elle organise le 31 mars, à 18 heures, aux Folies Bergère, à Paris, en présence des candidat-e-s à l’élection présidentielle.

Print This Post
Avatar de Maëlle Le Corre
Publié par
Journaliste de Yagg.
Autres articles | Profil | Compte Twitter
 
LES réactions (6)
  • Par Red 13 mar 2012 - 12 H 26
    Avatar de Red

    Excellent, mais oui, c’est ça l’idée ! Il faut arrêter de penser que toutes les discriminations ne se valent pas ! (non, jamais je ne cesserai de faire des blagues en rappelant certaines guéanteries #C’estBonPourLeMoral)

     
  • Par Klav' 13 mar 2012 - 12 H 56

    Il va quand même pas faire de CA un vrai axe de campagne électoral quand même?

     
  • Par Stuffy 13 mar 2012 - 13 H 31
    Avatar de Stuffy

    Nous même ne sommes pas claire sur les mots a utiliser pour nous définir. Des fois j’ai envie de pleuré quand je vois sur Têtu ou yagg des articles avec le terme « sexualité » quand ont parle d’ »Orientation sexuelle ».

     
  • Par mstephane 13 mar 2012 - 14 H 35
    Avatar de mstephane

    Entièrement d’accord avec @Stuffy. Faut bien réfléchir aux termes utilisés. Combien de termes sont mal appropriés et nous desservent … homosexualité, homophobie …

     
  • Par Stuffy 13 mar 2012 - 15 H 57
    Avatar de Stuffy

    Quand ont est Homo on aime le même genre que nous pas uniquement le même sexe c’est tout le corp.
    Homogenre et orientation de genre serais les mots les plus approprié. Ca retirerais toute notion de sexe et ont entendrais moins souvent pd = enculés. Les jeunes aurais peut être moins de dificulté a faire leur CO a leurs parents « je suis homogenre » qu’ »homosexuelle » car le mot « sexe » reste tabou surtout dans la famille.

     
  • Par Butch Cassidyke 14 mar 2012 - 2 H 35

    Je dois être un peu bête, j’en ai bien conscience, mais si je comprends bien, Hollande propose de _supprimer_ un critère de discrimination de la constitution, et l’Inter-LGBT l’invite à «poursuivre sur sa lancée» pour qu’il… en _inscrive_ d’autres. Faut qu’on m’explique la logique de la chose.

    Heureusement, «pour appuyer son propos, l’Inter-LGBT rappelle que l’Afrique du Sud a déjà inscrit dans sa Constitution de 1996 les critères de genre, de sexe, d’orientation sexuelle et d’état de santé, de même que la Charte des droits fondamentaux de l’Union européenne les a elle aussi inclus dans sa charte des droits fondamentaux. » Deux documents où apparait aussi le mot «race», du coup c’est tellement logique de le montrer comme exemple à Hollande sur ce coup-la…

    Fin bon, vu la logique des contrôles aux faciès, des lois islamophobes et de la multiplication des centres de rétention (que j’ai pas l’impression que le PS remette particulièrement en cause), ça aurait été plus logique de juste proposer de rajouter «(LOL!)» derrière «Elle assure l’égalité devant la loi de tous les citoyens sans distinction d’origine, de race ou de religion.» Un minimum de cohérence politique, quoi…

    Mais non, c’est tellement plus simple de supprimer le mot «race» et de faire comme si on avait éradiqué le racisme…

     
  • Vous devez être connecté pour poster un commentaire.

    Aucun message ne correspond à vos critères de recherche.