Saint-Pétersbourg est désormais la quatrième province russe (après les régions de Ryazan, de l’Arkhangelsk et de Kostroma) à avoir adopté une loi criminalisant toute action publique abordant des thèmes LGBT. Signée mercredi 7 mars par le gouverneur Georgy Poltavchenko, elle entrera officiellement en vigueur le 17. Selon le député qui en est à l’origine, Vitaly Milonov, cette loi servira à «protéger les enfants d’informations destructrices». Dorénavant toute personne faisant la promotion de l’homosexualité, de la bisexualité et/ou de la transidentité auprès d’un public mineur devra payer une amende pouvant aller jusqu’à 5000 roubles (soit 130 euros). Les fonctionnaires s’exposent à des amendes qui pourront atteindre 500000 roubles (soit 13000 euros). Enfin, les amendes des associations pourront aller jusqu’à 1 million de roubles (soit 25000 euros).

«PROPAGANDE»
Maintenant que la loi est officiellement passée, c’est la façon dont elle sera concrètement appliquée qui inquiète. Dans le communiqué de presse de l’association russe Vychod (Coming Out), Polina Savchenko rappelle la présence du terme «propagande» ainsi que son «sens vague et sa terminologie non-légale»: «Parler de l’existence de l’homosexualité, dénoncer publiquement les violences homophobes, développer la prise de conscience de la communauté homosexuelle, promouvoir la tolérance – toutes ces actions peuvent tomber sous le coup de la loi», souligne-t-elle.

RAMMSTEIN DANS LE COLLIMATEUR
Étrangement, c’est le groupe de métal allemand Rammstein qui pourrait être le premier à faire les frais de cette nouvelle répression anti-LGBT. En effet, lors de leur dernier concert à Saint-Pétersbourg en février dernier, deux membres du groupe avait simulé un acte sexuel sur scène, agrémenté de quelques fessées. «N’oublions pas que des adolescents auraient pu assister à ce concert», s’est insurgé le député Vitaly Milonov qui souhaite engager des poursuites contre Rammstein, mais semble oublier qu’au moment du concert, la loi n’avait pas encore été votée.

PLUS DE 300000 VUES POUR ALLOUT.ORG
Entre l’adoption de la loi et sa signature par Georgy Poltavchenko, AllOut.org a diffusé une vidéo dans le cadre de sa campagne de boycott, qui a aujourd’hui dépassé les 300000 vues. À son tour, l’association italienne Arcigay a elle aussi lancé sa propre vidéo, intitulée Ensemble pour la Russie. On peut y voir Giulio Spatola, Mister Gay Europe 2011, lancer un appel pour inciter les Mister Gay d’Europe et du monde à se servir de leur notoriété pour sensibiliser à la menace qui plane sur la communauté LGBT en Russie.

La vidéo d’AllOut.org, à voir aussi sur le blog Russian Attitude:

Si vous ne pouvez pas voir la vidéo ci-dessus, cliquez sur Russia : Don’t Go There. We Will Not Be Silenced – AllOut.org

La vidéo d’Arcigay:

Si vous ne pouvez pas voir la vidéo ci-dessus, cliquez sur Ensemble pour la Russie

Photo InvictaHOG