Depuis 2009, le prix Pierre Guénin est remis chaque année à une personne, un groupe de personnes ou un projet ayant œuvré pour la lutte contre l’homophobie. Cette année, ce sont Louis Nicollin, président du club de foot de Montpellier, et l’écrivaine et réalisatrice Virginie Despentes qui se verront remettre la fameuse distinction: lui, pour sa participation à une vidéo contre l’homophobie dans le milieu du football, et elle, pour son troisième film bientôt à l’affiche, Bye Bye Blondie, ainsi que pour l’ensemble de son œuvre. Tous les deux devront choisir chacun une association de lutte contre l’homophobie qui se verra remettre une somme de 2000 euros pour la poursuite de leurs actions.

Louis Nicollin et Virginie Despentes succèdent à Hélène Mandroux, maire de Monpellier, récompensée en 2011, et  Le Baiser de la Lune, court métrage d’animation de Sébastien Watel, en 2010. La remise officielle du prix aura lieu en mai prochain, lors de la cérémonie de sortie du Rapport annuel contre l’homophobie publié par SOS homophobie.

Par ailleurs, un prix d’honneur a été remis à Calem, une confédération d’associations LGBT européennes et musulmanes, tandis que le «prix de l’homophobie salement revendiquée» a été remis à Christian Vanneste, notamment en référence au rappeur Monis et sa chanson Lettre Ouverte.

Lire aussi Louis Nicollin, lauréat d’un prix contre l’homophobie? Seriously? sur le blog de Judith Silberfeld.

Photos Capture