D’un côté, des hommes qui ont des relations sexuelles avec d’autres hommes et qui aimeraient pouvoir donner leur sang. De l’autre, des receveurs et receveuses potentiel-le-s qui se moquent de l’orientation sexuelle de la personne dont ils/elles recevront le sang. Hier, lundi 5 mars, le collectif Tous receveurs Tous donneurs (TRTD), SOS homophobie et Pourquoi Sang Priver? ont lancé deux pétitions, la première s’adressant à ceux qui voudraient donner, la seconde à celles et ceux qui reçoivent.

«L’Établissement français du sang (EFS) manque de sang, rappellent les pétitions. Les gays et bisexuels sont exclus du don du sang, depuis 1983, car ils sont considérés comme une population à risque. Une seule relation sexuelle entre hommes suffit pour ficher et exclure à vie le candidat donneur. Cette interdiction abusive est contraire à la Directive européenne 2004/33/CE. Jusqu’en 2002, les lesbiennes et bisexuelles étaient également exclues pour “homosexualité”. De nombreux médecins, des partis politiques, le Comité consultatif national d’éthique, des parlementaires, le Défenseur des droits ainsi que les associations demandent la levée de l’interdiction. Aujourd’hui, les gays et bisexuels peuvent donner leur sang dans plusieurs pays européens. Mais ils aimeraient aussi pouvoir sauver des vies en France.»

«Je suis gay ou bisexuel et je peux donner mon sang dans plusieurs pays étrangers, poursuit la première pétition. Je demande au ministre de la Santé de modifier en ce sens l’arrêté du 12 janvier 2009. Je veux pouvoir le donner en France, pour aider les gens.»

«Si les pratiques à risques doivent être condamnées, l’orientation sexuelle des donneurs ne doit en aucun cas être un critère discriminatoire, indique la seconde pétition. Je peux un jour avoir besoin d’une transfusion de sang et je ne m’oppose pas à ce qu’elle provienne d’un gay ou d’un bisexuel: je demande au ministre de la Santé de modifier en ce sens l’arrêté du 12 janvier 2009.»

«Cette double pétition s’inscrit dans la série d’actions publiques que SOS homophobie a initiées pour accompagner le questionnaire qu’elle soumet à chaque candidat-e à l’élection présidentielle, précise le communiqué interassociatif. Nos trois associations se sont fixé un mois pour collecter le plus grand nombre de signatures. Les résultats seront publiés le 5 avril 2012.»

Pour signer la pétition hommes gays/bisexuels, c’est par ici.
Pour signer la pétition des receveurs et receveuses potentiel-le-s, c’est par là.

À noter également: Elisabeth Ronzier, présidente de SOS homophobie, et Ronan Rosec, secrétaire de l’association, participeront à un chat avec les internautes de Yagg demain, mercredi 7 mars, de 18h à 19h.

À voir aussi sur le blog du collectif TRTD: Bref. On a tourné une parodie de Bref. et Mobilisation lilloise du 2 mars 2012 à Lambersart.