Le rappeur avait déjà été critiqué en 2009 pour des propos violents, misogynes et homophobes.

Voir la vidéo.