Santé
VIH | 29.02.2012 - 18 h 59 | 2 COMMENTAIRES
VIH: Les soins funéraires bientôt autorisés?
Publié par
Xavier Bertrand avait demandé de mettre un terme à l'exclusion des soins post mortem pour les personnes séropositives. La Direction générale de la Santé accélère son calendrier.

Vers la fin prochaine de la discrimination pour les soins post mortem des personnes porteuses du VIH? La lettre adressée mardi 28 février aux associations par le directeur général de la Santé permet de le penser.

«CONDITIONS STRICTES»
Dans son courrier, Jean-Yves Grall souligne que «comme le ministre l’a souhaité, nous avons pu arrêter le principe que les soins de conservation invasifs post mortem pourront être envisagés pour des personnes porteuses de ces maladies infectieuses dès lors que des conditions strictes seront réunies pour la pratique même de la thanatopraxie». Le 24 janvier dernier, à l’occasion de ses vœux à la presse, le ministre de la Santé Xavier Bertrand avait souhaité aller vite pour mettre un terme à cette exclusion.

La réglementation toujours en vigueur exclut les porteurs de certaines infections, dont le VIH, des soins post mortem. Dès le décès, le corps doit être placé dans un cercueil scellé. Cela empêche toute présentation du corps et le travail du deuil est d’autant plus pénible. Cette pratique, censée protéger le personnel, est contraire aux préconisations des instances médicales internationales, dont l’Organisation mondiale de la santé. Comme le soulignait sur Yagg Alain Sobel, ancien président du Conseil national du sida, il n’y aucun cas documenté de transmission du VIH au personnel en charge des soins funéraires.

Dans son courrier, le DGS annonce qu’un groupe de travail doit remettre ses conclusions dans un délai de trois mois.

Il semble que la mobilisation associative a finalement payé. En janvier dernier, 50 associations lançaient un appel pour mettre un terme à cette discrimination.

Via Seronet

Print This Post
 
LES réactions (2)
  • Par Prose 01 mar 2012 - 13 H 11
    Avatar de Prose

    :)

     
  • Par michelle-paris 01 mar 2012 - 17 H 02
    Avatar de michelle-paris

    « un groupe de travail doit remettre ses conclusions dans un délai de trois mois » : cette phrase ne me rassure pas…

     
  • Vous devez être connecté pour poster un commentaire.

    Aucun message ne correspond à vos critères de recherche.