Il y a quelques mois, cette photo montrant un baiser fougueux entre un Marines et son compagnon aurait sans aucun doute été la cause de sanctions graves à l’encontre du militaire, voire de son exclusion. Depuis l’abrogation de Don’t ask, Don’t tell (DADT), la loi, en vigueur entre 1993 et 2010, qui interdisait aux militaires homos américain-e-s de faire le coming-out, cela n’a plus lieu d’être. Et si cette photo buzze autant depuis le week-end dernier, c’est en grande partie parce qu’elle est le symbole éclatant d’une nouvelle ère qui s’ouvre au sein des forces armées américaines.

«C’ÉTAIT LE PREMIER!»
À droite, le Sergent Brandon Morgan, 25 ans. À gauche, Dalan Wells, son compagnon. Ils se connaissent depuis 4 ans, mais n’ont jamais échangé de baiser. «C’est pourquoi ce baiser est aussi dingue, c’était le premier!», confiera ensuite le jeune soldat. Retour de mission en Afghanistan, joie des retrouvailles, baiser qui ne fait pas semblant, immense drapeau US en arrière-plan: l’image est parfaite, typique d’un genre bien connu aux États-Unis, la «homecoming photo».

«L’AMOUR C’EST L’AMOUR»
Le couple assure qu’il n’a rien prémédité, c’est un ami qui a saisi ce beau moment et l’a ensuite posté sur Facebook, dans un groupe dédié aux Marines gays (bizarrement inaccessible depuis). Succès immédiat et impressionnant: «Likes», partages et commentaires – souvent émus et élogieux – s’accumulent par dizaines de milliers en quelques heures. Les médias américains relaient ensuite l’incroyable buzz. «L’amour c’est l’amour, a déclaré Brandon Morgan (décidément très chou) à une télé locale. On ne s’est pas battus pour plus de droits ou de meilleurs droits que les autres. On s’est juste battus pour des droits égaux. Et maintenant on les a»:

http://www.youtube.com/watch?v=6t2AVHSYj9s

Si vous n’arrivez pas à voir la vidéo ci-dessus, cliquez sur Gay Marine Homecoming Kiss Goes Viral.

Il a bien raison, il faut donc en profiter! Seul petit regret: le vrai premier baiser homo des forces armées américaines, c’était en décembre dernier. Deux femmes de la Navy s’embrassaient, c’était tout aussi fougueux et émouvant, mais le buzz fut moins important. L’armée, la maison des hommes…

Hier soir, interrogé dans l’émission Des clics et des claques sur Europe 1, Yannick Barbe de Yagg revenait sur ce phénomène médiatique. Cliquez ici pour écouter son intervention, à partir de 45 min.