Attention si vous vous coupez les cheveux ou, a contrario, si vous les laissez pousser, on pourrait vous prendre pour ce que vous n’êtes pas. Exemple: en juillet 2010, Emma Watson a opté pour une coupe garçonne. Résultat: «Certains journalistes m’ont alors demandé si cela signifiait que je faisais mon coming-out, que j’étais devenue lesbienne». Sur Gala.fr [fr] et The Independent [en].

Photo Lancôme