France
Homoparentalité, Société | 22.02.2012 - 15 h 30 | 7 COMMENTAIRES
L’Inter-LGBT «affligée» par son rendez-vous avec Claude Greff, secrétaire d’État à la famille
Publié par
C'est un peu à se demander pourquoi Claude Greff prend la peine (ou le temps) de recevoir les associations LGBT.

C’est un peu à se demander pourquoi Claude Greff prend la peine (ou le temps) de recevoir les associations LGBT. En octobre dernier, l’Association des parents et futurs parents gays et lesbiens (APGL) était sortie amère et très agacée de sa rencontre avec la secrétaire d’État à la Famille, qui avait expliqué qu’elle ne pouvait pas prendre en compte les familles homoparentales puisque celles-ci n’existent pas légalement en France.

Hier, mardi 21 février, c’est l’Inter-LGBT qui a été reçue, avec un résultat similaire. Ces rendez-vous font suite au parrainage de la Fondation de la famille par la secrétaire d’État (lire Parrainage de la Fondation de la famille: À quoi joue Claude Greff?). À l’époque, l’Inter-LGBT avait demandé «des explications et des clarifications de Mme la Ministre sur son soutien à cette initiative». Quelques temps après, une rencontre a été organisée, qui a dû être écourtée pour diverses raisons pratiques. Le rendez-vous d’hier en était donc le prolongement.

UN «ENTRETIEN SURRÉALISTE»
«De manière générale, l’argumentation de la ministre est affligeante, s’énerve l’Interassociative dans un communiqué. Les différents sondages, clairement en faveur des revendications de l’Inter-LGBT depuis près de 10 ans, sont remis en cause sur la base des témoignages des proches de la ministre. À l’instar des “amis homosexuels” de Monsieur Baroin (voire des “amis homosexuels” de Marine Le Pen?) les “amis homosexuels” de Claude Greff ne seraient nullement intéressés par le mariage pour tous, ni par une reconnaissance des familles homoparentales. Les avis des “amis” des ministres feraient-ils ou déferaient-ils la loi dans notre pays?». Lors de son rendez-vous avec l’APGL, Claude Greff avait déjà expliqué qu’elle ne croyait pas aux sondages et que «sa perception personnelle [était] toute autre».

Si en décembre l’Inter-LGBT avait cru ressentir de la part de Claude Greff un «désir de dialogue», l’entrée en campagne de Nicolas Sarkozy y a clairement mis fin. «Pour elle, la société n’est pas prête et, nous dit-elle, la période électorale n’est pas propice à une réflexion et un (re)positionnement des candidat-e-s sur nos revendications, en particulier en matière d’égalité des droits pour les LGBT, indique le collectif. On apprend qu’il serait malvenu d’exercer des “pressions” sur les candidat-e-s sur des questions aussi intimes, relevant du “domaine du privé” et aussi “clivantes” au sein de notre société. Nous y voyons un clin d’œil au discours de Nicolas Sarkozy lors de son meeting de Marseille, rappelant qu’il ne fallait pas céder aux “modes du moment”.»

LES FAMILLES HOMOPARENTALES DÉJÀ SUFFISAMMENT PROTÉGÉES?
Inutile également de tenter de remettre la réforme du statut du tiers (parent social, beau-parent…) à l’ordre du jour: la délégation d’autorité parentale serait largement suffisante. De même, Claude Greff s’intéresse aux difficultés que peuvent rencontrer les enfants élevé-e-s dans des familles homoparentales, en particulier en raison du regard des autres et de la société, mais elle estime que légiférer sur la reconnaissance de ces familles ne ferait pas évoluer les mentalités, et qu’il vaut mieux lutter contre l’homophobie. «Cette opposition systématique entre lutte contre l’homophobie et égalité des droits est un faux débat insupportable, s’indigne l’Inter-LGBT. Maintenir des inégalités entre les familles homoparentales et hétéroparentales ne fait que légitimer l’homophobie!».

Et l’inter-LGBT de faire part de son inquiétude sur les «propos tenus par le candidat de l’UMP et son entourage», puisque Claude Greff lui a confirmé qu’elle conseillait Nicolas Sarkozy sur les questions liées à la famille pendant la campagne électorale»…

Photo DR (Claude Greff lors de la conférence de presse du fonds de dotation d’une nouvelle fondation pour la famille)

Print This Post
Avatar de Judith Silberfeld
Publié par
Cofondatrice et rédactrice en chef de Yagg.
Autres articles | Profil | Compte Twitter
 
LES réactions (7)
  • Par Christophe Martet 22 fév 2012 - 15 H 52
    Avatar de Christophe Martet

    Au moins maintenant les choses sont claires. Ce gouvernement recule sur la question de l’égalité des droits et donc de la lutte contre l’homophobie.

    Signaler ce commentaire

     
  • Par phil86 22 fév 2012 - 16 H 38
    Avatar de

    Il n’y a pas que des vieux crapauds, à droite, il y a aussi des vieilles biques. Ils sont tous abjects.

    Signaler ce commentaire

     
  • Par michelle-paris 22 fév 2012 - 17 H 25
    Avatar de michelle-paris

    Elle a les mêmes “amis homosexuels” que C Boutin et F Barouin, donc…
    Elles doivent être sympas, leurs soirées entre potes ;)

    Signaler ce commentaire

     
  • Par alex54 22 fév 2012 - 20 H 31
    Avatar de alex54

    - La LIBERTÉ des uns commencent la où celles des autres s’arrêtent. En bref, je suis libre tant que je n’entrave pas la liberté d’autrui. Ne pas permettre à tout un chacun d’avoir la possibilité de vivre pleinement sa vie comme d’autres sans gêner ses autres, c’est ne pas être libre.
    - l’ÉGALITÉ permet de mettre sur un même pied l’ensemble des personnes d’une société face à ses devoirs mais aussi ses droits. Ne pas accorder les mêmes droits pour les un, c’est ne pas être l’égal de l’autre.
    - la FRATERNITÉ, et bien peut-elle exister sans les 2 autres valeurs? Si l’on est fraternel, c’est que l’on reconnait à autrui sa liberté et qu’on le considère comme son égal.

    En conclusion, les valeurs symboles de la France sont bien mises à mal, si preuve en était-il besoin d’en avoir…

    Signaler ce commentaire

     
  • Par tof81 22 fév 2012 - 23 H 29
    Avatar de tof81

    Foutez moi ça dehors !!!

    Ils se foutent de notre gueule.

    C’est insupportable.

    Ils ne méritent pas de diriger la France avec leurs œillères.

    C’est l’UMP (et donc Sarkozy) qui clive la France et les Français en empêchant des Français et des Françaises d’avoir les même droits que tout le monde.

    Ils ne veulent pas voir la réalité du peuple qu’ils dirigent.

    Le seul prétexte qu’ils trouvent pour opposer à un sondage c’est qu’ils écoutent quelques amis (moins nombreux que les sondés) qui ne sont pas d’accord pour le mariage.

    Il faut en avoir du cran pour essayer de nous enfumer avec des conneries.

    Tous ce qu’ils méritent c’est qu’on les foutent dehors !

    Qu’ils s’en aillent tous !!!

    Signaler ce commentaire

     
  • Par Lady TornaV aujourd'hui - 18 H 05
    Avatar de Lady TornaV

    c’est agaçant et énervant d’être considérée comme une sous-catégorie à longueur de temps. quoi on doit-juste fermer notre gueule et se contenter de ce que l’on a, c’est-à-dire, RIEN !!!! mais qu’est-ce qu’ils connaissent, tous les politiques, de nos vies au quotidien en dehors de leur cercle d’amis ? RIEN. pourtant je paie aussi des impôts et tout un tas de trucs de la vie civile, j’ai le sentiment d’être une citoyenne, etc, mais au final je dois me leurrer, pourtant je sais bien qu’on ne vit pas dans un monde de bisounours !!!!! on ne leur demande pas l’aumône mais d’être considéré à part entière dans ce foutu monde !!!

    Signaler ce commentaire

     
  • Par oyobo aujourd'hui - 19 H 00
    Avatar de oyobo

    Je ne vais rien dire sur cette femme, je ne voudrais pas devenir vulgaire…

    Signaler ce commentaire

     
  • Vous devez être connecté pour poster un commentaire.

    Aucun message ne correspond à vos critères de recherche.