Bullhead, de Michael R. Roskam, ce mercredi 22 février sur les écrans, est un film qui en cache un autre. Cela commence comme un polar dans le milieu du trafic d’hormones chez des éleveurs de bovins en Belgique. Mais petit à petit, on se rend compte que le vrai sujet du film, c’est ce qui se passe dans la tête du héros, Jacky, interprété par Matthias Schoenaerts (immense révélation), colosse aux pieds d’argile qui ne cesse d’être tourmenté par cette question: qu’est-ce que la virilité?

HOMME-ANIMAL
Tout le film, avec sa mise en scène ample, inventive et parfaitement maîtrisée (pas mal pour un premier long métrage) scrute jusque dans ses moindres détails le corps imposant d’un homme-animal qui fait du trafic d’hormones mais s’en injecte aussi (on ne dira pas pourquoi) et qui cache en lui des blessures insupportables.

Jacky se shoote pour faire partie du monde des mâles mais ne comprend rien à l’humanité. Il est comme du bétail, élevé pour produire, pas pour réfléchir, encore moins ressentir. Un ami d’enfance (l’excellent comédien Jeroen Perceval), qui lui connaît la vérité sur son passé, agira comme un déclencheur d’émotions. Que cet ami d’enfance soit attiré par les hommes ajoute au trouble d’un film qui n’en manque pas.

MATTHIAS SCHOENAERTS CRÈVE L’ÉCRAN
C’est peu de dire que Matthias Schoenaerts crève l’écran. Tour à tour terriblement inquiétant et totalement paumé, il donne à son personnage une épaisseur incroyable qui n’est pas faite que de muscles – l’acteur a pris 27 kilos pour le rôle! Déjà vu dans Black Book de Paul Verhoeven, il explose ici et quelque chose nous dit qu’on va le revoir partout très bientôt (il y a du Tom Hardy chez cet homme). Jacques Audiard ne s’y est pas trompé et lui a offert l’un des rôles principaux dans De rouille et d’os, son prochain film qui sortira en octobre.

Bullhead, déjà couvert de nombreux prix, concourt pour l’Oscar du Meilleur film étranger dimanche prochain. Verra-t-on Matthias lors de la cérémonie et du tapis rouge commentés sur Yagg? «Oui! Oui!», espère la foule (= moi).


Si vous n’arrivez pas à voir la vidéo ci-dessus, cliquez sur Bullhead – Film-annonce

Si vous n’arrivez pas à voir la vidéo ci-dessus, cliquez sur Bullhead – Extrait 1

Si vous n’arrivez pas à voir la vidéo ci-dessus, cliquez sur Bullhead – Extrait 2