Société | 20.02.2012 - 10 h 14 | 0 COMMENTAIRES
  • centre LGBT Paris IDF
  • christine le doaré
  • inter-lgbt

Fusion Centre LGBT Paris IdF/Inter-LGBT: L’opposition s’organise

Publié par
«Pour un Centre LGBT autonome et dynamique». C'était le nom d'un groupe Facebook, c'est désormais celui d'un site, lancé ce week-end par les opposant-e-s à la fusion annoncée entre l'Inter-LGBT et le Centre LGBT Paris Ile de France.

«Pour un Centre LGBT autonome et dynamique». C'était le nom d'un groupe Facebook, c'est désormais celui d'un site, lancé ce week-end par les opposant-e-s à la fusion annoncée entre l'Inter-LGBT et le Centre LGBT Paris-Ile de France (lire L’Inter-LGBT et le Centre LGBT Paris-IdF préparent leur fusion). «L'existence du Centre LGBT est politique, il n'a pas à faire de politique», expliquent-elles/ils, souhaitant que le Centre redevienne «une maison pour toutes et tous», «un lieu d'accueil et de solidarité». Un «lieu de ressources (…) de savoirs et de recherches», dont la lutte contre le sida serait une priorité.

ASSEMBLÉE GÉNÉRALE LE  3 MARS
Pour ce faire, une équipe «constituée de femmes, d'hommes, de trans' et d'associations connaissant le Centre, qu'ils y soient volontaires, anciens volontaires ou partenaires» se présentera au Conseil d'administration du Centre, lors de l'assemblée générale du 3 mars.

Si c'est le projet de fusion entre le Centre et l'Inter-LGBT qui a déclenché l'action, les tensions sont plus anciennes, qui se cristallisent sur l'actuelle présidente du Centre LGBT Paris-IdF, Christine Le Doaré. Bien qu'elle ait annoncé son départ, elle demeure la cible de critiques sévères – elle est notamment accusée d'autoritarisme –, auxquelles elle a en partie répondu sur son blog la semaine dernière: «Au Centre LGBT Paris-IdF, depuis que j’y suis présidente, nous avons toujours fonctionné de la même façon (par opposition au fonctionnement en vigueur avant mon arrivée): un bureau collégial qui discute et prend toutes les décisions en commun, un CA informé de tout et qui discute et vote toutes les décisions importantes pour la vie de l’association, une Globale des volontaires qui a le même niveau d’informations que les élus, écrit-elle. Par conséquent, un fonctionnement en toute transparence et démocratie. Les statuts et le règlement intérieur ont toujours été rigoureusement respectés à la lettre. Le bon sens et l’esprit collectif ont toujours prévalu».

Alors, fusion ou division? Le feuilleton ne fait que commencer…

Print This Post
Photo du profil de Judith Silberfeld
Publié par
Cofondatrice et rédactrice en chef de Yagg.
Autres articles | Profil | Compte Twitter
 
LES réactions (0)

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.