«Mon père m’a dit de me méfier des hommes et de l’alcool, mais il n’a jamais mentionné les femmes et la cocaïne.» À lire sur le blog Le fabuleux florilège des femmes gynophiles.