refuge«Nous avons une vingtaine de jeunes dans la rue en ce moment sur Paris», s’inquiète Nicolas Noguier, le président de l’association Le Refuge qui propose un hébergement temporaire aux jeunes LGBT en rupture familiale. L’hiver est toujours une période particulièrement difficile, les grands froids de ces dernières semaines sont venus aggraver la situation.

«Les dispositifs gérés par l’association sont saturés, l’association est confrontée à une liste d’attente alarmante. Aujourd’hui, nous devons tous nous unir afin qu’aucun jeune ne dorme dans un hall d’immeuble, à la rue ou au domicile d’une personne mal intentionnée, indique l’association qui en appelle à la solidarité. Par déontologie et par nécessité d’un accompagnement social et psychologique, les jeunes ne peuvent être orientés chez des particuliers. Ils sont orientés vers des structures hôtelières.»

Pour apporter votre aide ou faire un don, rendez-vous sur le site de l’association ou appelez le 06 31 59 69 50.