Barack Obama a participé le 9 février à une soirée de soutien organisée par un couple lesbien, Nan Schaffer et Karen Dixon, dans leur maison de Washington D.C.. La première est une vétérinaire spécialisée dans la reproduction des rhinocéros, la seconde est une avocate, membre du conseil d’administration de l’association LGBT Lambda Legal. La soirée de soutien pour la réélection de Barack Obama a rapporté 1,4 millions de dollars (1,06 millions d’euros) à son comité de campagne. Nan Schaffer et Karen Dixon sont engagées de longue date pour les droits des lesbiennes, des gays, des bis et des trans. Elles appellent toutes deux la communauté LGBT à œuvrer pour la réélection du président sortant.

« La présidence Obama a marqué une évolution positive et décisive pour la communauté LGBT et pour l’avancée de ses droits, sans commune mesure dans l’histoire de ce pays. Chaque américain qui se soucie d’équité doit utiliser toutes les ressources à sa disposition pour permettre au président Obama d’effectuer un second mandat. Beaucoup de nos droits humains fondamentaux sont en jeu avec cette élection et le contraste entre la volonté de Barack Obama et ce que souhaitent les candidats républicains ne pourrait pas être plus grand. »

Selon le Windy City Times, Barack Obama a profité de cette soirée pour rappeler son engagement pour les droits LGBT et les avancées obtenues sous son mandat. Il est notamment revenu sur la fin de la politique du Don’t ask don’t tell dans l’armée, qui interdisait aux gays et aux lesbiennes militaires de faire leur coming-out sous peine d’être exclus:

« Beaucoup pensaient que les choses se passeraient très mal, mais parce que nous l’avons fait méthodiquement, (…), depuis que ça a été fait, rien se s’est passé. Rien ne s’est passé »

Le président américain a ensuite raconté que lors d’une séance dans une salle de sport de l’armée, à la base militaire d’Hawaii, plusieurs soldats sont venus discrètement le remercier d’avoir abrogé Don’t ask, don’ tell. Plus généralement, Barack Obama a appelé les gays et les lesbiennes à le soutenir pour faire avancer la justice et l’équité, sur les droits LGBT mais aussi dans tous les autres domaines: emploi, couverture médicale, etc. Pour Nan Schaffer et Karen Dixon, cela tombe bien:

« L’équité, nous n’avons jamais demandé que cela. »

 

Ci-dessous: Nan Schaffer (à droite) et Karen Dixon, lors de leur mariage à Vancouver. Photo: Joel Schachtel