Le mariage célébré ce matin à Villejuif, dans le Val-de-Marne, entre Fabrice Lesté et Alexis Cortijos se veut résolument « militant ». Pacsés depuis dix ans, les deux hommes se sont dit « oui » devant la maire de leur commune: Claudine Cordillot (regardez Rencontre avec Claudine Cordillot, maire de Villejuif). C’est l’élue communiste qui a proposé à ces deux citoyens d’effectuer cette démarche pour marquer le coup et « faire un pas de plus vers l’égalité des droits ». D’autant plus que la Saint-Valentin tombe quelques jours plus tard.

Les bans ont été publiés il y a quinze jours, conformément à la loi, et « personne ne s’y est opposé », a souligné l’édile. Si ce mariage tombe le même jour que les déclarations de Nicolas Sarkozy dans Le Figaro Magazine, c’est purement « un concours de circonstances », glisse-t-elle. Dans l’hebdomadaire, le chef de l’État a indiqué qu’il était opposé à l’ouverture du mariage aux couples de même sexe.

Mais pour Claudine Cordillot, cela constitue une pratique « discriminatoire » à l’encontre des couples homosexuels. Pour ne pas risquer de sanctions à l’encontre de l’élue, les deux mariés ont préféré ne pas faire figurer leur union dans les registres de l’état civil. Leur acte est donc pour l’heure purement symbolique, même si Madame le maire leur a délivré un acte de mariage et un livret de famille. Elle se dit d’ailleurs prête à les marier de nouveau dès que la loi le permettra.