Interrogé ce matin lors du point presse quotidien sur le projet de loi contre la «propagande homosexuelle» adopté en deuxième lecture hier, mercredi 8 février, par le Parlement de Saint-Pétersbourg, le porte-parole du ministère des Affaires étrangères et européennes a affirmé que la France suivait «avec grande attention le projet de loi portant atteinte à la liberté d’orientation sexuelle examiné par l’Assemblée législative de Saint-Pétersbourg».

«Dans ce contexte, la France rappelle qu’elle est opposée à la pénalisation de l’orientation sexuelle et à l’amalgame entre l’orientation sexuelle et le crime de pédophilie, a poursuivi le porte-parole. Avec nos partenaires européens, nous rappelons aux parlementaires de l’Assemblée législative de Saint-Pétersbourg les engagements pris par la Russie en matière de non discrimination dans le cadre du Conseil de l’Europe.»

De leur côté, les militant-e-s de Saint-Pétersbourg demandent à la communauté internationale de poursuivre la mobilisation, en signant la pétition lancée avec AllOut.org, en écrivant aux autorités russes, en apportant un soutien écrit aux activistes locaux… La marche à suivre se trouve sur le site du festival Bok o Bok (Côte à Côte).

Photo via Facebook