Société | 01.02.2012 - 17 h 22 | 0 COMMENTAIRES
  • Clare Dimyon
  • LGBT History Month
  • Paul Patrick
  • Royaume-Uni
  • Schools OUT
  • section 28
  • Sue Sanders

Février, mois de l’histoire LGBT au Royaume-Uni

Publié par
Ready… Steady… Go! Ce premier jour de février marque le coup d'envoi du 8e LGBT History Month au Royaume-Uni. Retour sur une manifestation LGBT de grande envergure.

C’est aujourd’hui que commence la 8e édition du LGBT History Month au Royaume-Uni. Durant tout le mois de février, spectacles, conférences, projections et expositions investiront l’espace public, des bibliothèques aux parcs, en passant par les églises et les pubs, pour lutter contre les discriminations et donner une meilleure visibilité aux LGBT. Cette année comme l'an passé, le thème à l’honneur sera le sport, Jeux olympiques de Londres oblige.

«UN MOIS POUR NOUS»
Le LGBT History Month a été créé en 2003. Pour les Britanniques, cette année est notamment marquée par l’abrogation de la Section 28, qui interdisait, depuis 1988, aux autorités locales, et en particulier aux écoles, de parler d'homosexualité de façon positive ou de la présenter comme une relation familiale acceptable. Pour l’activiste et actuelle co-présidente du comité Schools OUT Sue Sanders, cette abrogation a marqué un tournant. C’est en voyant le succès du Black History Month que l’idée a jailli: «Ça a fait la différence en permettant aux enseignants de réfléchir à ces questions de manière plus créative et plus ciblée. On s’est demandé si on pouvait instaurer un tel mois pour nous», raconte-t-elle dans une tribune publiée sur Pink News.

UN PROJET MAJEUR
Conscient-e-s du rôle crucial de l’école dans l’apprentissage de l’égalité et du «vivre ensemble», elle et Paul Patrick, tous deux à l’origine du projet, se sont donc tourné-e-s vers le ministère de l’Education, qui, frileux au premier abord, a fini par verser des subventions, permettant ainsi de mettre le projet sur les rails avec le soutien de nombreuses associations. «C’est une initiative qui vient du terrain, des enseignant-e-s et des militant-e-s qui savaient qu'il fallait faire quelque chose pour éduquer sur et célébrer l'existence de personnes LGBT partout», précise Sue Sanders. Dès la première édition en 2004, la réussite du LGBT History Month a permis de pérenniser la manifestation. Les organisateurs/trices peuvent désormais se targuer de voir l’événement inclus au calendrier officiel et d’avoir le soutien du Premier ministre David Cameron, mais aussi du leader de l'opposition Ed Milliband. En outre, le LGBT History Month appuie à son tour deux autres initiatives qui ont émergé l’an dernier: le Disabled History Month pour la visibilité et l'égalité des personnes handicapées (du 22 novembre au 22 décembre) et le Women History Month pour rappeler le rôle des femmes à travers l'histoire (en mars). Enfin, avec l’aide de Clare Dimyon et Pride Solidarity, un site de soutien aux Prides organisées en Europe de l'Est, les organisateurs/trices travaillent actuellement à faire connaître leurs initiatives au-delà des frontières.

Print This Post
Photo du profil de Maëlle Le Corre
Publié par
Journaliste de Yagg.
Autres articles | Profil | Compte Twitter
 
LES réactions (0)

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.