En octobre 2010, les suicides de plusieurs adolescents gays (ou perçus comme tel) avaient ému les Etats-Unis – et bien au-delà. Le New Yorker revient longuement sur l’un des plus emblématiques, celui de Tyler Clementi. Le colocataire de ce jeune homme roux, passionné de musique, l’avait espionné à l’aide d’une webcam alors qu’il recevait un homme dans leur chambre et s’en était ensuite largement vanté, tentant même d’organiser une deuxième séance de visionnage.  Une histoire assez éloignée des récits de persécutions au collège ou au lycée qu’ont pu connaître certaines autres « victimes », mais qui ne s’en est pas moins terminée de la même manière. Lire The story of a suicide [en]