Christian Vanneste jubile, dans les colonnes de La Voix du Nord après l’annonce samedi 28 janvier de son investiture par l’UMP pour les législatives.

« C’est pour moi une satisfaction dans la mesure où, il y a cinq ans, ce parti ne m’avait pas accordé cette investiture… », rappelle celui qui ne manque aucune occasion pour propager un discours de haine contre les homosexuel-le-s.

Député sortant, Christian Vanneste, 64 ans, est investi dans la 10e circonscription du Nord, à Tourcoing. «Je n’ai rien demandé, mais je réponds à une demande qui m’a été faite», affirme-t-il. Celui qui avait affirmé que «l’homosexualité est une menace pour la survie de l’humanité» n’a jamais été vraiment mis au ban de sa famille politique. Au contraire, il est aujourd’hui un des leaders de la Droite populaire, l’aile droite de l’UMP qui multiplie les clins d’œil vers l’extrême-droite.
Son investiture par l’UMP sonne comme un désaveu pour ceux qui, comme le président des Jeunes populaires Benjamin Lancar réclamait qu’il soit exclu. C’est aussi un drôle de signal qu’envoie le parti présidentiel, désormais en ordre de bataille. Si Nicolas Sarkozy souhaite montrer que sur les questions LGBT, il a changé, son parti lui a déjà changé… en pire.

Lire aussi sur le blog de Numa, E.D.H Égalité des Droits Homos/Hétéros: Christian Vanneste sera candidat UMP aux législatives 2012, mais pas Roselyne Bachelot