Les déclarations du Dr Jean-Pierre Calot, chef de service à l’Établissement français du sang (EFS) de la région Midi-Pyrénées, au sujet de l’interdiction pour les hommes homosexuels de donner leur sang avaient surpris en raison de leur teneur (lire Dr Jean-Pierre Calot (EFS): «Un vagin est fait pour avoir des rapports sexuels, un anus non»). Le médecin avait par exemple indiqué qu’il n’y a pas de «risque de contamination avec un godemiché» et qu’un anus n’est pas «fait» pour des relations sexuelles.

Aujourd’hui, l’EFS tient à se démarquer de ses propos. Joint par Yagg, le Dr Bruno Danic, responsable du prélèvement à la direction médicale de l’EFS, a tenu à clarifier la situation: «Cela n’a jamais été la position de l’EFS. C’est un dérapage individuel».

Directeur adjoint de l’EFS Bretagne, il a également précisé que l’organisme responsable du don du sang en France est «vraiment désolé de ces paroles et présente ses excuses aux personnes blessées». Quant au sort du Dr Jean-Pierre Calot, le Dr Bruno Danic n’est pas en mesure de répondre, mais il assure que «le président de l’EFS est totalement insatisfait et prendra des décisions» à l’encontre du médecin qu’il «désavoue».