Rick Santorum risque de faire renforcer le filtrage à l’entrée de ses prochains meetings. La primaire républicaine n’a commencé que depuis quelques semaines mais le candidat à la présidence a déjà reçu des paillettes en plein visage – des Glitter Bombs – à deux occasions. La première fois, c’était dans l’Iowa, il y a quelques jours. Visiblement, certain-e-s ont trouvé qu’il n’en avait pas encore reçu assez, puisque plusieurs activistes ont réitéré l’expérience hier soir.

Alors que ses compagnons scandaient «Il hait les gays!», une membre du mouvement des Indignés de Charleston, une ville de Caroline du Sud, a lancé des paillettes au visage de Rick Santorum. Impeccable jusqu’au bout des ongles, le républicain ne s’est pas départi une seule seconde de son immuable sourire et a continué à signer des autographes comme si de rien n’était. À croire qu’il commence à être habitué maintenant.