C’est Act Up-Paris qui a lancé l’alerte. Victime d’un viol collectif, Floriane se rend à l’hôpital où le personnel médical l’appelle «monsieur», conformément à ce qu’indique sa carte vitale et malgré ses demandes répétées que son genre réel soit respecté.

À lire sur le blog de l’Association Commune aux Trans et aux Homos pour l’Égalité.